Covid-19 : ces séquelles psychiatriques laissées par la maladie

Publié Mis à jour
Covid-19 : ces séquelles psychiatrique laissées par la maladie
Article rédigé par
France Télévisions

Si les symptômes physiologiques et physiques causés par le virus sont désormais bien connus, il existe aussi des troubles liés au cerveau. Souvent, ils se déclarent plusieurs mois après avoir contracté le coronavirus.

Il y a la maladie physiologique du Covid-19, mais pas seulement. C’est ce qu’on apprend dans "Réinventer la santé mentale avec la Covid-19", l’ouvrage de Marie Leboyer, professeur de psychiatrie. Elle y écrit que le virus peut provoquer des inflammations des organes mais aussi du cerveau et donc provoquer des maladies mentales. "Toutes les études internationales confirment que quelques mois après avoir attrapé le Covid, près d‘une personne sur cinq développe des pathologies du cerveau", explique-t-elle, ajoutant que personne n’est égal face à cela. D’autre part une étude de l’INSEE a démontré comment la crise sanitaire a impacté la démographie. "L’année 2020 avait affolé les indicateurs démographiques avec plus de décès et moins de naissances. En 2021 il y a eu un léger rebond de la natalité et une baisse de la mortalité", souligne Léa Sulevitch depuis la rédaction de franceinfo. 

Adopter la bonne stratégie

Olivier Véran avait parlé d’une vague qui viendrait clore les précédentes et qui serait celles des maladies mentales dues à l’épidémie. "Il est vrai que ce contexte pandémique qui est dur, angoissant et difficile à vivre pour toute une série de raisons, fait que les troubles anxieux et les idées suicidaires augmentent dans la population. En particulier chez les femmes, les personnes précaires et chez les jeunes", poursuit Marie Leboyer. Mais aujourd’hui, des techniques existent pour muscler notre santé mentale : "Il est important d’apprendre à être résiliant et il y a toute une série de stratégies et de techniques qui permettent de faire face à cette situation."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.