Covid-19 : "Certaines entreprises pourraient faire faillite" après l'arrêt des aides de l'Etat, estime une économiste

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : les montants des aides versées aux entreprises par l'État sont "colossaux", estime une économiste
Article rédigé par
France Télévisions

Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste au Bureau d’information et de prévisions économiques (BIPE), était l'invitée du journal télévisé de franceinfo canal 27, mercredi. Elle a évoqué l'impact économique et social de la pandémie de Covid-19.

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, l'a annoncé, lundi 10 mai : le fonds de solidarité sera élargi tout l'été, tandis que la prise en charge des cotisations salariales et le chômage partiel seront maintenus. Toutefois, Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste au Bureau d’Information et de prévisions économiques, se montre inquiète. "Lorsque les aides, progressivement, secteur par secteur, vont s'arrêter, certaines entreprises pourraient faire faillite et on attendra des défaillances dans certains secteurs", a-t-elle expliqué mercredi, dans le journal télévisé de franceinfo canal 27.

Si les mesures de soutien représentent "des montants qui sont colossaux, de 400 à 600 millions d'euros", parmi elles figurent néanmoins les "fameux prêts garantis par l'Etat, qui ne sont pas de l'argent donné. C'est de l'argent prêté que les entreprises devront rembourser. Les délais ont été étendus, mais ces entreprises devront les rembourser".

Anne-Sophie Alsif fait également part de ses craintes sur le plan social. "L'année dernière, grâce à ces mesures de soutien, nous n'avons pas connu une hausse massive du taux de chômage. Cette année, nous attendons une hausse de deux points." Cependant, l'économiste imagine que la situation pourrait s'améliorer en fin d'année puis en 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.