Covid-19 : avant le décret du stade 3, les hôpitaux se préparent

En France, le bilan est de 33 morts et de 1 784 cas. Le gouvernement n'a toujours pas décrété le stade 3, mais les hôpitaux s'y préparent déjà. Ils devront accueillir plus de patients dans un état grave. L'heure est à la mobilisation des lits et à la mise en place de précautions supplémentaires pour protéger le personnel.

France 2

Un patient potentiellement atteint du Covid-19 vient de quitter un box des urgences. Une équipe intervient aussitôt pour nettoyer désinfecter. L'hôpital Saint-Joseph à Paris n'a pas de service de maladie infectieuse, mais il reçoit quand même des cas suspects. "On a déjà des patients qui pourraient avoir une vraie suspicion, donc on a déjà, au sein de nos circuits habituels des urgences, mis en place des procédures spécifiques pour isoler ces patients", explique le Dr Olivier Ganansia, chef du service des urgences.

Rappeler de jeunes retraités pour pallier l'absentéisme

En cas de passage en phase épidémique, l'organisation des urgences peut être adaptée. Neuf lits utilisés aujourd'hui pour des hospitalisations de courtes durées pourraient être dédiés au coronavirus, pour accueillir et tester les patients. Pour l'instant, les cas confirmés sont envoyés dans des hôpitaux de référence. Mais en stade 3, les établissements comme celui de Saint-Joseph seront aussi mobilisés pour augmenter les capacités de prise en charge des patients présentant des formes graves. L'hôpital se prépare aussi à gérer les absences de personnels malades. De jeunes retraités pourraient donc être rappelés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un technicien de laboratoire à l\'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne), le 6 mars 2020. 
Un technicien de laboratoire à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne), le 6 mars 2020.  (THOMAS SAMSON / AFP)