Covid-19 aux Etats-Unis : cinq questions qui se posent après la contamination de félins du zoo de Washington

Article rédigé par
Julien Nguyen Dang - franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Deux lions observent les visiteurs depuis leur enclos lors de la réouverture du parc zoologique national de Washington, aux Etats-Unis, le 24 juillet 2020, après sa fermeture en mars en raison de la pandémie de Covid-19. (ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)

Six lions et trois tigres du Parc zoologique national de Washington ont été testés positifs au Covid-19, ont annoncé vendredi les responsables de l'établissement.

Neuf félins du parc zoologique national de Washington ont été testés positifs au Covid-19. Le zoo américain* fondé en 1889 et qui présente 2 700 animaux issus de plus de 390 espèces, a annoncé avoir placé six lions et trois tigres en observation et sous traitement après un dépistage au Covid-19, détaille un communiqué publié vendredi 17 septembre*. 

1Que s'est-il passé ?

Six lions d'Afrique, deux tigres de Sibérie et un tigre de Sumatra du parc zoologique de la capitale fédérale américaine ont été testés "présumés positifs" au Sars-CoV-2. "Le week-end dernier, des gardiens du zoo ont constaté une diminution de l'appétit [chez ces animaux], de la toux, des éternuements et de la somnolence", relate le communiqué du zoo de Washington, qui précise que des résultats supplémentaires sont attendus dans les prochains jours.

Des échantillons de matière fécale ont finalement été collectés et ont révélé une contamination au virus du Covid-19. Tous ont depuis été placés sous observation et sont traités "avec des médicaments anti-inflammatoires et anti-nauséeux pour traiter leur gêne et leur manque d'appétit" ainsi qu'avec des antibiotiques pour contrer une pneumonie bactérienne présumée. 

Cependant, pas question pour ces animaux de rester confinés : "Parce que leur état ne leur impose pas de rester en intérieur, l'équipe du zoo aménagera l'accès des félins à leur habitat extérieur", explique l'établissement.

2Les visiteurs du zoo courent-ils un risque d'être infectés par le Covid-19 ?

Le zoo américain, qui a rouvert ses portes au public le 21 mai, comme le rapporte la chaîne CNN*, se veut rassurant malgré la présence des animaux contaminés dans leur enclos extérieur, à l'air libre : "Etant donné la distance importante entre les animaux et les visiteurs, le public n'est pas à risque", estime l'organisation, qui ajoute qu'"aucun autre animal du zoo n'a montré de signe d'infection."

Les visiteurs du zoo sont astreints au port du masque dans tous les espaces intérieurs, et également à l'extérieur s'ils ne présentent pas de preuve de vaccination contre le Covid-19.

En août, les autorités sanitaires américaines avaient jugé "faible" le risque de transmission du Sars-CoV-2 aux humains. Mais dans le sens contraire, des humains aux animaux, le risque de transmission est réel, "surtout lors des contacts rapprochés", indiquaient les autorités américaines*.

3Comment les animaux ont-ils été contaminés ?

Malgré "une enquête approfondie" auprès des équipes du zoo, "aucune preuve n'a permis d'identifier la source de l'infection", explique le parc zoologique dans son communiqué.

"S'il est possible que l'infection ait été transmise par un porteur asymptomatique", l'institution rappelle néanmoins que les soigneurs ont pour consigne de porter un masque en permanence dans l'enceinte du zoo.

4Est-ce la première fois que cela se produit ?

Ce n'est pas la première fois que des animaux d'un zoo sont contaminés par le virus responsable du Covid-19 : en avril dernier, plusieurs félins du zoo du Bronx à New York avaient été testés positifs au coronavirus, rapportait le National Geographic*. Trois mois plutôt, un tigre de 17 ans infecté avait été euthanasié en Suède, relate le magazine Forbes*. Plus récemment, le 14 septembre, 18 gorilles contaminés avaient été identifiés au sein du zoo américain d'Atlanta, en Géorgie, dont plusieurs au variant Delta, révèle la radio publique NPR*. 

Les cas d'infection d'animaux de compagnie, notamment de chiens et de chats, sont par ailleurs connus, même s'ils sont restés rares depuis le début de la pandémie. "Les animaux domestiques et les animaux sauvages ne jouent aucun rôle épidémiologique dans le maintien et la propagation du Covid-19 en France", avait rassuré l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) en novembre dernier.

Egalement en novembre, le Danemark avait toutefois décidé d'abattre 15 millions de visons pour empêcher la diffusion d'une mutation du coronavirus au sein de la population. La décision avait toutefois déclenché une crise politique, poussant le ministre de l'Agriculture à la démission.

5Les animaux peuvent-ils être vaccinés ?

La société pharmaceutique vétérinaire américaine Zoetis a mis au point un vaccin expérimental contre le Covid-19. En juillet dernier, le zoo d'Oakland en Californie a été l'un des premiers à l'utiliser pour immuniser ses animaux, et notamment ses félins, rapporte le New York Times*

Cette décision a depuis été imitée par plus d'une centaine de parcs américains. Mais en France, le zoo de Thoiry ne considère pas la vaccination d'actualité, révélait France 2 en août.

* Ces liens renvoient vers des articles en anglais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.