Couvre-feu à 18 heures : comment les grandes surfaces s’organisent face à l’affluence de clients

Avec l’avancement à 18 heures du couvre-feu partout en France métropolitaine, de nombreux clients sont attendus samedi 16 janvier dans les grandes surfaces.

France 2

Samedi 16 janvier, un supermarché de Belberaud, en banlieue toulousaine (Haute-Garonne), a ouvert ses portes à 9 heures comme d’habitude, mais pour un samedi particulier. Plusieurs clients sont venus plus tôt pour éviter l’affluence prévue après l’annonce du couvre-feu avancé à 18 heures dans tous les départements métropolitains. "Je pense qu’il va y avoir foule aujourd’hui", glisse un client. "Habituellement je viens en fin de matinée ou en début d’après midi, mais là c’est exceptionnel", confie un autre.

Contrôle de l’attente devant les caisses

À l’entrée, un système de comptage des caddies et une distribution de tickets permettent de respecter la jauge prévue de 375 clients à la fois. "Il faut se dépêcher et tout remplir au maximum", assure Isabelle Lattes, responsable de rayon. Une heure après l’ouverture, l’affluence en caisse est déjà palpable, et deux salariés ont été appelés en renfort. "On contrôle systématiquement l’attente en caisse (…) pour éviter que les gens soient en attente, plus que d’habitude, c’est ce qu’on appréhende à partir du moment où on va fermer à 18 heures", explique le directeur du magasin, Sébastien Laurent. Cette grande surface enregistre en temps normal un quart de son chiffre d’affaires après 18 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chariot plein dans un rayon d\'un supermarché à Rots (Calvados). Photo d\'illustration.
Un chariot plein dans un rayon d'un supermarché à Rots (Calvados). Photo d'illustration. (MYCHELE DANIAU / AFP)