Coronavirus : une économie chamboulée par le confinement

Le confinement, entamé il y a près de trois semaines en France, bouleverse immanquablement l'économie. Des secteurs s'effondrent, tandis que d'autres prospèrent.

France 2

Alors que les vacances de Pâques sont imminentes en France, le secteur touristique est inquiet. La fermeture des monuments et l'absence de touristes liée au Covid-19 ne rassurent pas les professionnels du secteur. Habituellement, à Carcassonne (Aude), deux millions de touristes franchissent chaque année les murs de la cité médiévale. Une fréquentation difficilement reproductible cette année. "On espère vers juin ou juillet, commencer à faire quelque chose, mais ça va être beaucoup plus calme que dans la normalité", constate Daniele Pence, commerçant.

Essence en baisse, tabac en hausse

La consommation de carburant est aussi touchée, confinement oblige. Il y a eu une baisse des ventes de 70 à 85% par rapport à un mois normal, alors que les prix ont baissé en moyenne de 15% depuis le début de l'année. Les ventes de tabac sont par contre à la hausse : +30% depuis le début de confinement. "On ne peut pas dire que les Français fument plus aujourd'hui. C'est simplement la fermeture des frontières et l'arrêt du marché noir qui rentre en cause", explique Philippe Coy, président de la Confédération nationale des buralistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme achète un paquet de cigarettes le 23 juillet 2010 dans un bureau de tabac à Paris. 
Un homme achète un paquet de cigarettes le 23 juillet 2010 dans un bureau de tabac à Paris.  (AURORE MARECHAL / AFP)