Coronavirus : un masque pour tout le monde ?

Le port du masque est au cœur des débats. Les Français vont-ils devoir s'en procurer ou en fabriquer ? Les autorités ont longtemps annoncé qu'ils n'étaient pas un renfort contre le virus.

Les Français vont-ils tous devoir mettre un masque dans les jours à venir ? La question se pose, alors qu'il y a trois semaines encore, les autorités françaises étaient catégoriques sur le port du masque. "L'usage du masque en population générale n'est pas recommandé et n'est pas utile", déclarait le 6 mars 2020 Olivier Véran, ministre de la Santé. Le 17 mars, Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, expliquait que les Français ne pourront pas acheter de masques dans les pharmacies parce que "ce n'est pas nécessaire quand on n'est pas malade".

Pas que réservé aux soignants ?

"Un masque, c'est une technique, c'est réservé à des soignants", assurait encore le 19 mars Jérôme Salomon, directeur général de la santé. Pour rappel, les masques chirurgicaux sont destinés aux patients contagieux, les personnes à risques et au personnel soignant. Plus sophistiqués, les masques FFP2 sont à l'usage unique du personnel soignant. Les masques en tissu étaient jugés inutiles par les autorités sanitaires. Depuis peu, ils font un retour en masse, avec l'Académie de médecine qui recommande désormais le port d'un masque "grand public".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des femmes portant des masques dans une épicerie de Lima (Pérou), le 2 avril 2020.
Des femmes portant des masques dans une épicerie de Lima (Pérou), le 2 avril 2020. (CRIS BOURONCLE / AFP)