Coronavirus : un fois découvert, le vaccin pourra-t-il devenir un bien commun ?

La France compte peser dans la bataille diplomatique qui se joue autour du vaccin contre le Covid-19. Elle défend l’idée de bien public mondial.

France 3

Mardi 16 juin, Emmanuel Macron s’est rendu dans l’une des plus grandes usines de vaccin du monde, celle du fabricant Sanofi, à Marcy-L’Étoile, dans le Rhône. Il est venu pour tenter de peser dans la course au vaccin contre le Covid-19. Pour le chef de l’État, le premier laboratoire qui trouvera devra partager sa découverte. "L’accès au vaccin, une fois trouvé, sera octroyé au plus grand nombre. Je défends cette vision d’un bien public mondial pour ce que sera le vaccin. Il faudra évidemment que les efforts de recherche soient récompenser, c’est logique. Mais il faudra que nous luttions collectivement à travers cette initiative contre toute forme de rétention", a déclaré Emmanuel Macron.

Un vaccin public ?

Un vaccin peut-il être un bien public, bon marché, disponible pour tous ? Oui, s’il est découvert par un laboratoire public, prêt à offrir le fruit de sa recherche. Non, s’il est découvert par un groupe privé qui déposera aussitôt un brevet de propriété intellectuelle. Cette deuxième hypothèse est la plus probable, car c’est là que les sommes investies sont les plus importantes.


Le JT
Les autres sujets du JT
Selon une étude du CNRS, près d’un Français sur quatre ne se ferait pas vacciner contre le Covid-19. (Image d\'illustration)
Selon une étude du CNRS, près d’un Français sur quatre ne se ferait pas vacciner contre le Covid-19. (Image d'illustration) (PHILIPPE HUGUEN / AFP)