Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : "Toutes les entreprises doivent faire preuve de la plus grande modération sur les versements des dividendes", incite Bruno Le Maire

En cette période de crise, "tout l'argent doit être employé pour faire tourner vos entreprises", rappelle le ministre de l'Économie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'une conférence de presse sur l'impact économique du coronavirus, le 9 mars 2020 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

Sur franceinfo mardi 24 mars, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, "demande à toutes les entreprises, notamment les plus grandes de faire preuve de la plus grande modération sur le versement des dividendes". 

>> Coronavirus : les dernières informations dans notre direct.

En cette période de crise, de confinement dû au coronavirus"tout l'argent doit être employé pour faire tourner vos entreprises, pour s'assurer qu'elles redémarrent dans de bonnes conditions et pas pour verser des dividendes. Je les appelle aussi à respecter rigoureusement leurs délais de paiement vis-à-vis de leurs fournisseurs", a expliqué Bruno Le Maire.

"Il n'y aura aucune garantie de l'État pour les entreprises qui se comporteraient mal"

Un comité de crise sur les délais de paiement a été installé par Bruno Le Maire : "Nous veillerons scrupuleusement et rigoureusement au respect des délais de paiement par les entreprises. Nous avons mis en place une garantie sur les prêts bancaires."

Toutes les entreprises, en particulier les plus grandes, qui ne respecteraient pas leurs obligations en termes de délais de paiement n'auront pas accès à cette garantie de l'État pour leurs crédits bancaires.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie.

à franceinfo

Si une TPE subit des délais de paiement excessifs, elle doit "immédiatement saisir le comité de crise". Si c'est le fait d'une "grande entreprise elle n'aura pas accès à la garantie, si c'est une plus petite entreprise, son nom sera donné au réseau bancaire pour qu'il refuse lui aussi un prêt bancaire. Il n'y aura aucune garantie de l'Etat pour les entreprises qui se comporteraient mal", prévient le ministre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.