Coronavirus : toujours pas de stade 3, mais des mesures similaires déjà appliquées

Jeudi 12 mars au matin, le Covid-19 avait contaminé 2 281 personnes en France et fait 48 morts. En fin de journée, le président de la République prendra la parole. Annoncera-t-il le passage au stade 3, et vu toutes les mesures, ne sommes-nous déjà pas dans un stade 3 qui ne dirait pas son nom ?

France 2

Officiellement, nous ne sommes pas au stade 3. Mais des mesures déjà prises, ne relèvent-elles pas pourtant déjà de ce stade ? Dans les communes foyers de l'épidémie, le gouvernement a mis en place des mesures dites "de stade 2 renforcé", comme l'expliquait mardi 10 mars Emmanuel Macron : "On a adapté, par exemple en fermant certaines écoles là où l'épidémie était la plus présente. Donc nous avons commencé à différencier les choses".

La réquisition des denrées alimentaires et la suspension des transports en commun

Au stade 3, ces fermetures d'école pourraient être étendues au niveau régional, voire national. En revanche, certaines mesures de stade 3 n'ont pas encore été appliquées, comme la réquisition des denrées alimentaires ou la suspension des transports en commun. À ce jour, seul le stock des masques a été réquisitionné et le prix des gels hydroalcooliques encadré. Est-il possible de se retrouver dans la situation italienne ? Le gouvernement se montre prudent : "Nous espérons que nous n'arriverons jamais à des mesures de confinement telles qu'elles ont été établies en Italie, mais je ne peux pas, par principe, vous dire que ça n'arrivera pas", a justifié Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement d\'Edouard Philippe pour le conseil des ministres du 6 janvier 2020 à Paris. 
Le gouvernement d'Edouard Philippe pour le conseil des ministres du 6 janvier 2020 à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)