Coronavirus : "On ne voit pas bien quelle est la stratégie du gouvernement", déclare l'écologiste Yannick Jadot

L'eurodéputé EELV propose d'organiser un "Grenelle du monde d'après" dans les semaines qui viennent.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yannick Jadot, sur France Inter, le 3 juin 2019. (France Inter)

Yannick Jadot, député Europe Écologie les Verts, déplore lundi 20 avril sur France Inter le fait qu'"on ne voit pas bien quelle est la stratégie du gouvernement, précisément, concrètement" dans la crise du coronavirus. "J'ai parlé avec les professionnels de la restauration, de la culture, ils attendaient des réponses concrètes (…) et ils sont ressortis effarés" de la conférence de presse du Premier ministre Édouard Philippe et du ministre de la Santé dimanche. "Les élus locaux et ces secteurs économiques" n'apprennent rien de précis, ce qui les "destabilise", estime le député européen.

>> Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct.

"On sort à chaque fois de ces interventions avec un malaise, le malaise de ne pas comprendre comment on a pu prendre autant de retard sur les masques, sur les tests", note Yannick Jadot. Le laboratoire français "BioMérieux va produire un test où il a passé contrat avec le ministère de la Défense américain", prend en exemple Yannick Jadot. BioMérieux va en effet commercialiser sur le sol américain un test rapide, Biofire Covid-19, développé avec le soutien du département américain de la Défense, qui détecte le coronavirus en 45 minutes à partir d'un prélèvement rhinopharyngé réalisé avec un écouvillon. Yannick Jadot accuse l'État d'être "atteint d'une bureaucratie aiguë qui semble nous faire prendre un retard dramatique".

Selon l'eurodéputé écologiste, le Parlement n'est pas assez associé à la gestion de la crise. "Dans une situation d'état d'urgence sanitaire, le Parlement a perdu une partie de ses prérogatives, regrette Yannick Jadot. Faire débattre un Parlement, sans qu'il ait l'occasion d'exprimer un avis instruit et construit, une décision au nom du peuple français, c'est un vrai problème".

Le président de la République ne peut plus gouverner seul avec la technocratie.

Yannick Jadot, eurodéputé EELV

à France Inter

Il va falloir "dans les semaines qui viennent" que "toutes les femmes et les hommes qui dans les centres de recherche, dans l'Etat, dans les associations, dans les fermes font vivre notre société, inventent, agissent, recherchent (…) les mettre au cœur pour porter les solutions". Yannick Jadot a proposé de mettre en place un "Grenelle du monde d'après".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.