Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : les transports aériens s’organisent

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : les transports aériens s’organisent
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

La filière touristique va particulièrement souffrir de la crise sanitaire. Sur trois mois, le gouvernement prévoit 40 milliards de pertes. Jean-Paul Chapel était sur le plateau du 20 Heures afin de faire le point sur la situation.

Dans la guerre contre le coronavirus, les voyagistes et les compagnies aériennes doivent faire des efforts pour garder leurs clients. Jean-Paul Chapel, en plateau pour le 20 Heures, rapporte que gouvernement a validé la proposition des tours opérateurs d’offrir des bons à valoir à leurs clients. Il est donc désormais possible d’avoir des bons d’achat valables 18 mois. Si, au bout de cette période, aucun voyage de remplacement n’a été trouvé, les compagnies devront ensuite rembourser les voyageurs.

Quid des hôtels et des voitures de location ?

La même règle s’applique aux hôtels et aux locations voitures. Pour les avions, si le vol est annulé par la compagnie, les billets sont remboursés sans modalités. Si le voyageur annule, des frais sont parfois applicables. Certaines compagnies, comme Air France, laissent la possibilité d’un bon d’achat valable un an. À l’heure actuelle, près de 70 000 Français sont encore en attente de rapatriement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.