Coronavirus : les services de santé débordés

Après l’est de la France, l’Île-de-France est au bord de la saturation. Martin Hirsch a lancé mercredi 25 mars un appel à l’aide : les hôpitaux n’ont pas assez de respirateurs et de personnel. Le directeur général de l’AP-HP de Paris affirme qu’il n’y a qu’une visibilité de trois jours quant à la capacité de soigner les patients.

France 2

Le professeur Rémi Salomon est le président de la commission médicale de l’AP-HP de Paris. Mercredi 25 mars, il revient sur France 2 sur la situation des services de réanimation en Île-de-France. "La situation est très clairement tendue. Nous avons un afflux de patients considérable depuis quelques jours. Nous devons ouvrir des lits de réanimation supplémentaire. Nous savons malheureusement que l’afflux va se poursuivre dans les jours à venir. Les équipes ne peuvent pas suffire en l’état actuel à faire face à la demande", affirme-t-il, en duplex.

Un appel à plus de mobilisation

Alors, Rémi Salomon lance un appel : "Nous appelons à une mobilisation générale de l’ensemble des professions de santé, qu’ils soient déjà formés ou que ce soit des étudiants en médecine ou des élèves infirmiers, nous avons besoin de tout le monde. Il y a beaucoup de médecins dans l’industrie pharmaceutique qui sont prêts à se mobiliser. Nous allons recenser l’ensemble des appels volontaires, nous formerons ceux qui en ont besoin, pour aider les soignants dans les premiers gestes de soin."

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière s\'occupe d\'une malade atteinte de Covid-19, le 13 mars 2020 à l\'hôpital Bichat à Paris.
Une infirmière s'occupe d'une malade atteinte de Covid-19, le 13 mars 2020 à l'hôpital Bichat à Paris. (ANNE CHAON / AFP)