Coronavirus : les pompiers dénoncent la gestion des secours

La Fédération nationale des pompiers attaque la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Un rapport cinglant décrit un service dépassé et incapable de coordonner les secours.

FRANCEINFO

Ce rapport choc, qui n’aurait pas dû fuiter, est une charge qui dénonce la gestion de la crise du Covid-19. Les pompiers ont le sentiment d’avoir été mis à l’écart. Dans le viseur, entre autres, les transferts de patients en TGV : de "l’esbroufe" selon ce rapport. Le colonel Gregory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, dénonce : "Il y a des places qui ont été cherchées partout alors même que nous avions des lits de réanimation qui n’étaient pas utilisés en France : des lits de réanimation publics et des lits de réanimations privés. Pour déplacer dix patients avec un TGV et autant de caméras à l’intérieur, c’est certainement une opération de communication".

Lourdeurs et rivalités

Un rapport sévère aussi à l’encontre du 15, choisi comme seul numéro d’urgence pour les malades du Covid-19. Un numéro saturé qui selon ce rapport a abouti à des drames. Les pompiers pointent aussi des lourdeurs administratives et des rivalités entre les services de l’État. Ces derniers jours, Olivier Véran, ministre de la Santé, a de son côté appelé à une gestion moins centralisée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pompier procure des soins à un homme suspecté d\'avoir le coronavirus, le 6 avril 2020, à Marseille. 
Un pompier procure des soins à un homme suspecté d'avoir le coronavirus, le 6 avril 2020, à Marseille.  (CHRISTOPHE SIMON / AFP)