Coronavirus : les forêts interdites, les Français s’impatientent

Pour ceux qui n’habitent pas sur les côtes, c’est l’appel de la forêt qui les titillent. Si le déconfinement se confirme le 11 mai, son accès sera possible sous certaines conditions.

franceinfo

Pour retrouver l'accès à l'immensité, aux odeurs et aux bruits des sous-bois, il n'y a plus que quelques jours à tenir. Marcher en forêt sera autorisé à partir du 11 mai dans les départements en rouge et en vert. Dans un massif près de Rennes (Ille-et-Vilaine), la forêt est déserte. Un couple de promeneurs se contente d'une promenade en lisière. "On a besoin de se promener, ça change les idées, ça vide la tête et ça fait du bien", explique le couple.

Des restrictions

Dans le plus grand massif forestier d'Ile-de-France, près de Fontainebleau (Seine-et-Marne), certains promeneurs ne respectent déjà plus l'interdiction. Pour tous les riverains, pouvoir bientôt renouer avec la nature qui borde leur commune est un soulagement. Le maire de Fontainebleau, Frédéric Valletoux, a longtemps réclamé cette réouverture. Les préfets pourront prendre des arrêtés pour fixer des restrictions de temps ou de type d'activité selon les massifs et la situation sanitaire du département.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parc national des forêts de Champagne et Bourgogne, près de Châtillon-sur-Seine (Côte-d\'Or).
Le parc national des forêts de Champagne et Bourgogne, près de Châtillon-sur-Seine (Côte-d'Or). (PHILIPPE DESMAZES / AFP)