Coronavirus : les Etats-Unis réagissent pour faire face à l'épidémie

Donald Trump est intervenu pour remettre en cause une nouvelle fois la Chine, mais aussi pour expliquer l’espoir placé dans les antipaludiques pour combattre le virus. Agnès Vahramian, envoyée spéciale de France Télévisions, fait le point sur la situation. 

"Après avoir minimisé l’ampleur de la contagion, Donald Trump a complètement changé de ton. Il intervient tous les jours à la télévision en disant ‘nous sommes’ en guerre",  précise Agnès Vahramian. "Le pic de l’épidémie n’est pas attendu avant six semaines mais le rythme des cas s’accélère. Ce jeudi 19 mars au soir, nous aurons doublé le nombre de cas en 48 heures". Les Etats-Unis se préparent tout de même pour ne pas complètement subir le virus : "Des mesures ont été prises. Des milliers d’Américains sont confinés dans le Nord de la Californie. On a demandé aux gens de travailler depuis chez eux. Les rues se sont quand même vidées et les aéroports sont extrêmement ralentis", précise la journaliste.

"Des failles" face au virus

"Mais attention, il y a des failles et des manques", prévient toutefois Agnès Vahramian qui poursuit : "Pas assez de tests, pas assez de masques. Les hôpitaux s’attendent aussi à être débordés". "Il y a des mesures qui ont été prises. Deux navires-hôpitaux sont en route. Et puis, l’armée a débloqué 2 000 respirateurs sur ses réserves stratégiques. Enfin, chaque américain devrait recevoir un chèque de 1 000 dollars pour essayer de tenir encore quelques semaines", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump lors d\'une conférence de presse sur le coronavirus Covid-19 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 13 mars 2020. 
Donald Trump lors d'une conférence de presse sur le coronavirus Covid-19 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 13 mars 2020.  (SAUL LOEB / AFP)