Coronavirus : les agriculteurs en manque de main-d’oeuvre

Didier Guillaume a appelé les Français sans activité à participer aux récoltes des agriculteurs. Le ministre de l’Agriculture estime que 200 000 emplois directs sont vacants dans le secteur. Certains ont déjà répondu à l’appel. 

France 2

Ralph Fontana a plutôt l’habitude d’avoir les mains dans les cheveux, mais depuis quelques jours, il apprend à planter des tomates. Ce coiffeur a dû cesser son activité. "Mon salon est complètement fermé, j’ai zéro euro qui rentre à l’heure actuelle", explique-t-il. Chaque mois, il doit débourser 2 000 €. Dans l’exploitation où il travaille, il est payé au Smic horaire, soit 10,15 € de l’heure, hors charges. Il a signé un CDD de 15 jours. 

Les agriculteurs lancent un appel à la mobilisation 

À côté de lui, Céline-Marie Bernard est étudiante. Elle vient prêter main forte à son père, propriétaire de l’exploitation. "Ça me permet aussi de sortir, de ne pas être totalement confinée", précise-t-elle. Chaque année, son père produit 500 tonnes de tomates, mais aussi des asperges et des concombres. 17 ouvriers travaillent sur l’exploitation, mais dans quelques semaines, la main-d’oeuvre va commencer à manquer, avec la récolte de l’ail au mois de mai. Faute de saisonniers, cet agriculteur lance un appel. Dans quelques semaines, il aura besoin d’une dizaine de personnes supplémentaires. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux agriculteurs s\'activent, le 24 avril 2019 à \"La ferme ouverte\" de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Deux agriculteurs s'activent, le 24 avril 2019 à "La ferme ouverte" de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)