Coronavirus : l’entreprise Amazon rappelée à l’ordre sur les conditions de travail de ses employés

La vie économique à l’épreuve de l’épidémie. Beaucoup acceptent de travailler pendant la crise, mais ils exigent au moins un contexte où des conditions de sécurité font l’objet d’une réelle attention de leurs employeurs. Un nouvel épisode de tensions entre le ministère du Travail et le géant Amazon.

France 2

Amazon mis en demeure par l'inspection du travail qui exige que le géant américain améliore la sécurité de ses salariés pendant la période de Covid-19 sur quatre sites en France. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, hausse le ton. "Nous sommes très fermes, c'est inadmissible. Nous leur avons donné trois jours maximum pour se mettre en conformité. Protéger ses salariés, ce n'est pas négociable dans une entreprise, c’est une obligation."

"Il faut absolument qu'il y ait moins de salariés"

Les salariés disent travailler dans la crainte. Dans une vidéo datant du 20 mars dernier, on y voit des dizaines de personnes en train de se déplacer dans un espace clos sans respecter les consignes de sécurité. Les syndicats demandent une diminution des effectifs. "Il faut absolument qu'il y ait moins de salariés. S'il y a moins de salariés, il y aura moins de mouvement et moins de contaminations possibles", précise Olivier Guivarch, secrétaire général fédération services à la CFDT. Le rapport de l'inspection du travail est sans appel et dénonce une situation dangereuse pour le site de Brétigny-sur-Orge (Essonne).

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo d\'Amazon sur un centre du groupe à Bretigny-sur-Orge (Essonne), le 28 novembre 2019.
Le logo d'Amazon sur un centre du groupe à Bretigny-sur-Orge (Essonne), le 28 novembre 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)