Coronavirus : le Tour de France et les Jeux olympiques de 2020 également menacés d'annulation ou de report

Le départ du Tour de France doit avoir lieu le 27 juin depuis la ville de Nice et les Jeux olympiques de Tokyo au Japon doivent débuter le 24 juillet.

Une affiche des Jeux olympiques de Tokyo 2020 dans un arrêt de bus à Bangkok (Thaïlande), le 16 mars 2020.
Une affiche des Jeux olympiques de Tokyo 2020 dans un arrêt de bus à Bangkok (Thaïlande), le 16 mars 2020. (MLADEN ANTONOV / AFP)

L'Euro de football, Roland-Garros en tennis, Paris-Roubaix en vélo, le sport a encore vu mardi 17 mars de nombreux événements majeurs être annulés ou reportés à cause de l'épidémie de coronavirus. Deux compétitions majeures doivent avoir lieu cet été, les Jeux olympiques de Tokyo et le Tour de France, mais la menace d'une annulation ou d'un report plane sur ces évènements.

>> Suivez les dernières informations sur le coronavirus dans notre direct

La grande boucle annulée ?

Le cyclisme est à l'arrêt depuis samedi et la fin écourtée de Paris-Nice. Toutes les courses jusqu'à début de mai sont d'ores et déjà rayées du calendrier. Tous les regards se tournent vers le Tour de France dont le départ doit être donné le 27 juin, de Nice.

La plus célèbre course cycliste au monde peut-elle à son tour être annulée ? Officiellement, la question ne se pose pas encore. Trop tôt pour spéculer sur l'annulation de la course cycliste la plus populaire au monde, l'un des plus grands événements sportifs. Samedi, Christian Prudhomme, le patron du Tour de France, affichait ses espoirs au micro de franceinfo sur la tenue de la course : "C'est dans plus de 100 jours. Vous savez quand les gens vont reprendre une activité normale, et on espère tous comme chaque citoyen que ce sera le plus tôt possible, il y aura une frénésie et une envie encore plus forte qu'avant sans doûte."

D'ailleurs, pour le moment, on ne parle pas encore d'annuler non plus le Critérium du Dauphiné prévu à partir du 31 mai et qui sert souvent d'ultimes réglages à bon nombre de favoris du Tour. Des coureurs qui, en revanche, c'est certain, commencent à s'inquiéter pour leur préparation, confinés chez eux à faire du vélo d'appartement, inquiets de voir que le calendrier s'allège comme peau de chagrin et qui pourrait les propulser sur les routes du Tour.

Le CIO rassurant sur la tenue des JO

Même si l’échéance est un peu plus lointaine, la question se pose aussi pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo, qui auront lieu du 24 juillet au 9 août 2020, même si le Comité international olympique (CIO) s’est voulu rassurant mardi. Après des entretiens avec les principales fédérations internationales, le Comité maintient le cap. Les Jeux olympiques en l'état actuel des choses, peuvent être maintenus. D'ailleurs, le G7, qui regroupe les pays les plus riches, a soutenu cette démarche. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, précisant dans la foulée que cette fête du sport sera la preuve que "l'humanité aura su vaincre le nouveau coronavirus".

Mais tous les doutes ne sont pas levés. Même si l'archipel nippon est relativement épargné par la pandémie, de récents sondages montrent que de plus en plus d'habitants sont hostiles à la tenue des Jeux olympiques comme prévu. Se pose aussi la question pour les athlètes. Le CIO précise que seuls 57% d'entre eux sont déjà qualifiés, ce qui veut dire qu'il en reste 43%. Mais avec le bouleversement des calendriers, tout devient incertain. Des aménagements sont prévus veut rassurer l'instance olympique. Mais les multiples appels au report lancés par les sportifs montrent que le débat est loin d'être clos.