Coronavirus : le pic de l'épidémie sera atteint au plus le tard le 25 avril dans le Grand Est, selon l'ARS

"Nous voyons une lueur au fond du tunnel", a déclaré Christophe Lannelongue, le directeur de l'Agence régionale de santé du Grand-Est.

Le personnel médical déplace un patient vers un hélicoptère médical à l\'hôpital Emile Muller à Mulhouse (Haut-Rhin), le 22 mars 2020 (photo d\'illustration).
Le personnel médical déplace un patient vers un hélicoptère médical à l'hôpital Emile Muller à Mulhouse (Haut-Rhin), le 22 mars 2020 (photo d'illustration). (SEBASTIEN BOZON / AFP)

L'Agence régionale de santé (ARS) du Grand-Est indique, vendredi 3 avril, que le pic de l'épidémie de coronavirus sera atteint au plus le tard le 25 avril dans cette région, rapporte France Bleu Alsace. Le directeur de l'ARS précise que selon les modèles utilisés pour leurs calculs, le pic se situera entre le 10 et 25 avril. "Nous voyons une lueur au fond du tunnel", a déclaré le directeur Christophe Lannelongue dans son point presse de vendredi.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

"Un effort sans précédent" a été réalisé en service de réanimation, explique le directeur de l'ARS. La région est passée de 465 lits à 1 170 lits en un mois, un chiffre qui se stabilise. "Sans les transferts de patients, on ne s'en serait pas sortis", affirme Christophe Lannelongue, 156 patients ont été transférés à l’étranger et 98 autres vers les autres régions.

Plus de 1 000 décès dans le Grand Est

A partir de lundi, 30 millions de masques seront distribués dans les hôpitaux et pour les médecins de ville de la région. Ils proviennent d'une dotation nationale. Environ 2 640 professionnels de santé issus de multiples régions se sont portés volontaires après l’appel lancé par l'ARS Grand-Est.

Dans la région Grand-Est, 1 178 décès liés au coronavirus ont été recensés, 4 657 personnes sont hospitalisées et 949 admises en réanimation, selon le dernier bilan du jeudi 2 avril.