Coronavirus : le nord de l'Italie a peur et prend des décisions radicales

En Italie, les autorités ont décidé d'annuler de nombreux événements majeurs dimanche 23 février à cause du Covid-19. La région de Venise, celle de Bologne, de Turin et le secteur de Milan sont sous surveillance.

franceinfo

La crise du coronavirus est très présente dans le nord de l'Italie. Par exemple, la cathédrale de Milan (Lombardie) a décidé de fermer au public et la Scala de stopper ses représentations. Les matchs de football ont été reportés dimanche soir à Milan, Bergame (Lombardie), Turin (Piémont) et Vérone (Vénétie). Le couturier Armani a organisé le défilé de sa collection sans photographe, sans public, sans invité pour des raisons de sécurité. Des écoles et des universités n'ouvriront pas lundi.

Le carnaval de Venise écourté

La psychose envahit tout le nord du pays. Des gouverneurs ont demandé la fermeture des frontières pour éviter la propagation du Covid-19. Le carnaval de Venise (Vénétie) a été raccourci de deux jours pour la première fois de son histoire, conclut l'envoyé spécial de France Télévisions en Italie, Alban Mikoczy, qui s'exprime depuis Codogno.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des visiteurs de Venise (Italie) portent des masques de protection, le 23 février 2020, alors que l\'épidémie prend de l\'ampleur dans le pays.
Des visiteurs de Venise (Italie) portent des masques de protection, le 23 février 2020, alors que l'épidémie prend de l'ampleur dans le pays. (MANUEL ROMANO / AFP)