Coronavirus : le ministre de la Santé annonce la mort d'un premier médecin hospitalier en France

La victime était un médecin urgentiste de Compiègne, dans l'Oise, selon France 3 Hauts-de-France.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s\'adresse à des journalistes, à Bruxelles (Belgique), le 6 mars 2020.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s'adresse à des journalistes, à Bruxelles (Belgique), le 6 mars 2020. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Un médecin hospitalier est mort après avoir été infecté par le nouveau coronavirus, a indiqué, dimanche 22 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran. "J'ai été informé hier soir du décès d'un médecin hospitalier, c'est à ma connaissance a première situation qui a frappé un médecin hospitalier", a déclaré Olivier Véran au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Il s'est refusé à donner des "informations plus précises", au nom du secret médical.

>> Retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Un urgentiste dans l'Oise

Selon France 3 Hauts-de-France, la victime est un médecin urgentiste de Compiègne, dans l'Oise, l'un des premiers départements à avoir été fortement touché en France. Le médecin est mort après son transfert à Lille (Nord).

Olivier Véran, qui s'est "associé à la douleur de la famille", a relevé le "très lourd tribut payé par la grande famille des médecins aujourd'hui". Le ministre de la Santé a également "souligné le courage extraordinaire dont font preuve l'ensemble des médecins, des soignants, des pompiers, de toutes les personnes qui permettent de sauver des vies chaque jour".