Coronavirus : le maire de Mandelieu-La Napoule demande au gouvernement de "dégager des moyens supplémentaires pour les Ehpad"

Il rappelle également qu'Edouard Philippe a affirmé le lundi 23 mars que le matériel sanitaire "devait être octroyé en priorité absolue aux soignants et personnes vulnérables, dont les Ehpad".

L\'intérieur d\'une maison de retraite à Vigy (Moselle), le 13 janvier 2020.
L'intérieur d'une maison de retraite à Vigy (Moselle), le 13 janvier 2020. (CÉCILE SOULÉ / RADIO FRANCE)

Sébastien Leroy, le maire Les Républicains de Mandelieu-La Napoule (Alpes-Maritimes), demande mercredi 25 mars au gouvernement de "dégager immédiatement et sans délai des moyens supplémentaires pour les Ehpad" pour lutter contre le coronavirus Covid-19.

>> Suivez l'évolution de l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Dans une lettre adressée au ministre de la Santé Olivier Véran, que franceinfo a pu consulter, Sébastien Leroy attire l'attention du ministre sur la "grande vulnérabilité" des Ehpad "totalement démunis des moyens nécessaires pour protéger et gagner cette guerre" contre le coronavirus "comme le déclarait le président de la République". Il rappelle également qu'Edouard Philippe a affirmé le lundi 23 mars que le matériel sanitaire "devait être octroyé en priorité absolue aux soignants et personnes vulnérables, dont les Ehpad".

Le maire de Mandelieu-La Napoule fait part de la situation de l'Ehpad public de sa ville, composé de 80 lits :

Il n'y a pas de masques FFP2 ni de dépistages massifs d'une population considérée comme prioritaire.Sébastien Leroy, maire LR de Mandelieu-La Napoule (Alpes-Maritimes)dans une lettre adressée au ministre de la Santé

Les personnels soignants et administratifs travaillent "dans un climat très anxiogène".

Des masques périmés et des livraisons pas effectuées

Sébastien Leroy assure que l'Agence régionale de santé (ARS) a connaissance de ces éléments, "mais rien ne bouge". Le stock de matériel, constitué grâce à leur réserves "et aux dons", et de personnels est "immédiatement réquisitionnés" par les services de l'ARS. Il déplore également les livraisons promises "pas effectuées", ou des livraisons de masques "inadaptés ou périmés".

Rappelant que la politique de santé est "une mission régalienne", Sébastien Leroy demande donc "solennellement" au ministre de la Santé de "dégager immédiatement et sans délai des moyens supplémentaires pour les Ehpad". "Il en va de la vie de nos concitoyens" ajoute le maire de Mandelieu-La Napoule.

Au regret de constater la défaillance totale des services logistiques de l'Etat dans cette affaire.Sébastien Leroy, maire LR de Mandelieu-La Napoule (Alpes-Maritimes)dans une lettre au ministre de la Santé