Coronavirus : le "Covid long", ou quand la maladie s'éternise

Plusieurs études montrent que de nombreuses personnes ayant été infectées par le Covid-19 présentent toujours au moins un trouble six mois après l'apparition des tout premiers symptômes.

France 3

Près de dix mois après avoir attrapé le Covid-19, le simple fait de cuisiner est devenu pour Silvia Chukla une tâche difficile. "La chose la plus handicapante pour moi, c'est la fatigue. Une extrême fatigue qui peut prendre des mesures exagérées si j'essaie de faire trop et que mon corps ne me le permet pas encore", confie la professeure d'italien atteinte du "Covid long", une forme encore inconnue de la maladie. En plus de la fatigue, elle souffre de troubles de la concentration ou encore de problèmes de respiration. 

50 symptômes recensés

Pour étudier ce phénomène, plusieurs hôpitaux ont décidé de prendre en charge ces patients. À l'hôpital Hôtel-Dieu, à Paris, la professeure Dominique Salmon-Ceron, spécialiste des maladies infectieuses, a ouvert une consultation spécifique. Chaque patient participe à une étude cherchant à définir le "Covid long". Plus de 50 symptômes ont été recensés, parmi lesquels la fatigue, les céphalées, les vertiges, la perte de l'odorat ou encore des palpitations. "Les études actuelles tendent à montrer qu'à peu près un quart des patients ont encore des signes à un mois, mais à six mois, c'est plutôt de l'ordre de 10 à 20%", précise la professeure. Les malades se sont regroupés en association, "Après J20", et demandent la reconnaissance officielle de cette forme longue du Covid-19. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs études montrent que de nombreuses personnes ayant été infectées par le Covid-19 présentent toujours au moins un trouble six mois après l\'apparition des tout premiers symptômes.
Plusieurs études montrent que de nombreuses personnes ayant été infectées par le Covid-19 présentent toujours au moins un trouble six mois après l'apparition des tout premiers symptômes. (France 3)