Coronavirus : la technologie au service de la production de matériel médical

Les hôpitaux sont en première ligne pour soigner les patients atteints du coronavirus. Certains de ces établissements se lancent depuis peu dans une activité dont ils n’ont pas l’habitude : la production en 3D d’équipements indispensables pour lutter contre l’épidémie.

France 2

Ce sont 60 imprimantes 3D qui tournent à plein régime. En dix jours seulement, toutes ont été installées dans une salle de l’hôpital Cochin à Paris pour fabriquer des équipements médicaux indispensables à tous les hôpitaux, comme une pièce de respirateur produite en quelques heures. "Ce type de dispositif médical, s’il fallait le faire avec une procédure industrielle habituelle, ça prendrait plusieurs mois de conception puis de fabrication", explique le docteur Roman Hossein Khonsari, chirurgien maxillo-facial à l’hôpital Necker (Paris).

Passer d’un prototype à une production importante en 48 heures

"On est obligé de répondre à des besoins critiques de manière très rapide, et cette technologie est la seule qui permette en 48 heures de passer d’un prototype à une production en grande quantité, fiable, et qui puisse être distribué au sein des hôpitaux de l’AP-HP", ajoute-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
En Allemagne, une imprimante 3D utilisée pour fabriquer ici des fixations pour visières de protection contre le coronavirus.
En Allemagne, une imprimante 3D utilisée pour fabriquer ici des fixations pour visières de protection contre le coronavirus. (PHILIPP VON DITFURTH / DPA)