Coronavirus : la réciprocité de la quarantaine instaurée par le Royaume-Uni est-elle vraiment appliquée en France ?

Alors que le Royaume-Uni impose une période d'isolement aux voyageurs en provenance de France, Paris a promis des "mesures réciproques". Qui se font attendre...

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des voyageurs portant un masque à gare internationale de Saint-Pancras, à Londres (Royaume-Uni), le 14 août 2020. (TOLGA AKMEN / AFP)

C'est un choix que "regrette" Paris. Face à l'aggravation de la situation épidémique dans l'Hexagone, le Royaume-Uni impose, depuis samedi 15 août, deux semaines d'isolement pour les personnes en provenance de France à leur arrivée sur le sol britannique. Une quarantaine avait déjà été instaurée début juin mais elle avait été levée un mois plus tard, le 3 juillet. En réponse à cette décision, les autorités françaises promettent d'appliquer des mesures "réciproques" pour les voyageurs venant du Royaume-Uni et à destination de la France. Quelle que soit leur nationalité. Dans le live de franceinfo, vous êtes nombreux à nous avoir demandé si ce principe était déjà effectif.

Une volonté politique

Il s'agit d'"une décision britannique que nous regrettons et qui entraînera une mesure de réciprocité, en espérant un retour à la normale le plus rapidement possible", a assuré sur Twitter le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune. Il s'est cependant gardé de s'exprimer sur la date de mise en place de cette mesure.

Une volonté également réaffirmée par le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, mardi, sur le plateau de BFMTV, qui a estimé qu'"on ne [pouvait] pas laisser [les autorités britanniques] prendre des mesures unilatérales".

Un principe acté

Reste que ces mesures promises par le gouvernement français ne sont pas encore appliquées. Pour l'heure, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni ne sont pas contraints de respecter une quarantaine à leur arrivée sur le territoire français. Contactée par franceinfo en milieu de semaine, l'ambassade du Royaume-Uni en France nous a en effet indiqué ne "pas [avoir] actuellement connaissance de mesures réciproques".

"Le principe de réciprocité et donc de l'instauration d'une quarantaine est acté", garantit de son côté l'Elysée auprès de franceinfo. Toutefois, les autorités françaises souhaitent prendre le temps de consulter leurs partenaires européens pour élaborer "une approche commune"Les modalités, qui seront définies par le ministère de l'Intérieur, devraient ainsi être connues dans les prochains jours, ajoute l'Elysée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.