L'invité éco, France info

Coronavirus : "il y a une envolée de la solidarité" dans le monde de l'entreprise, estime le président de l'association pour le mécénat

Pour François Debiesse, de l'ADMICAL, l'engagement de nombreuses sociétés, grandes ou petites, dans la lutte contre le Covid-19 signale le retour de la "notion d'intérêt général".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François Debiesse président d’Admical, association qui développe le mécénat des entreprises et des entrepreneurs estime qu\'il y a \"une envolée de la solidarité\" des entreprises avec la crise du coronavirus.
François Debiesse président d’Admical, association qui développe le mécénat des entreprises et des entrepreneurs estime qu'il y a "une envolée de la solidarité" des entreprises avec la crise du coronavirus. (STÉPHANIE BERLU / FRANCE-INFO)

"Le mécénat doit être un complément de l’action publique", affirme sur franceinfo le président de l'Admical, association qui développe le mécénat des entreprises et des entrepreneurs. François Debiesse se félicite, sur franceindo, vendredi 3 avril, du "retour sur le devant de la scène de la notion d’intérêt général dans une actualité malheureuse" à propos de l’élan solidaire opéré par de nombreuses entreprises, grandes ou petites, dans le contexte d’épidémie du coronavirus.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

"Aujourd’hui, il n’y a que 9% des entreprises françaises qui font du mécénat, le champ du possible est donc immense, et ça, c’est une espérance dans la situation actuelle", veut croire le président de l'Admical. "Les très grandes entreprises sont pratiquement toutes mécènes depuis 40 ans, soit depuis que le mécénat d’entreprise existe. Les petites y viennent très progressivement. C’était difficile avec la réglementation antérieure, mais c’est désormais plus simple."

Dons de sandwiches, masques, chaussures

Pour François Debiesse, il y a eu "une envolée de la solidarité" avec la crise du Covid-19 en France. "On a vu que les grandes entreprises s’engagent, comme Hermès, qui annonce un don de 20 millions d’euros avec renoncement à une partie des dividendes des actionnaires. BNP Paribas, LVMH et Sanofi ont aussi donné en faveur de l’AP-HP. Décathlon a aussi fait un don de 30 000 masques de plongée pouvant être réorientés pour les soignants."

Mais les PME ne sont pas en reste, appuie le président de l'Admical : "Je pense à ces boulangers à Angers qui fabriquent des sandwiches pour les plus démunis dans la rue, ou encore cette entreprises de BTP à Orléans qui va fournir des chaussures, charlottes, gants et masques pour les sapeurs-pompiers et Ehpad du Loiret et alentour." François Debiesse lance un appel pour l'après-épidémie : "Il faudra continuer le mécénat. Des institutions, mais aussi des associations, auront plus que jamais besoin qu’on les accompagne pour qu’elles puissent se relever".

François Debiesse président d’Admical, association qui développe le mécénat des entreprises et des entrepreneurs estime qu\'il y a \"une envolée de la solidarité\" des entreprises avec la crise du coronavirus.
François Debiesse président d’Admical, association qui développe le mécénat des entreprises et des entrepreneurs estime qu'il y a "une envolée de la solidarité" des entreprises avec la crise du coronavirus. (STÉPHANIE BERLU / FRANCE-INFO)