Coronavirus : hôpitaux et cliniques sur le pied de guerre

Face à l'épidémie de Covid-19, l'Ile de France, la région qui compte le plus de cas actuellement, suscite le plus d'inquiétude. Le directeur de l'Agence régionale de santé d'ile de France avait lancé un appel aux étudiants et aux retraités qui pourraient apporter leur soutien.

France 2

Un homme est le dixième patient atteint du Covid-19 à être accueilli à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), une clinique privée d'Ile de France. Transféré depuis les urgences d'un hôpital francilien, l'homme est pris en charge par des infirmières issues de différents services de la clinique. Le pic de l’épidémie est attendu dans 4 à 7 jours. L'établissement s'attend à recevoir de nombreux malades.

L'organisation des services est transformée

Toute l'organisation des soins a été repensée pour faire face à la vague au moment venu. "Il y a 16 lits de réanimation lourde qui étaient dédiés à la cardiologie et à la chirurgie cardiovasculaire et qui sont mis à disposition des malades du Covid-19", explique le Dr Pierre Squara, chef du service réanimation. L'Agence régionale de santé a lancé un appel aux soignants, étudiants ou retraités. Les volontaires pourront être mobilisés dans les établissements de soins.

Un patient sous assistance respiratoire est escorté aux hôpitaux universitaires de Strasbourg (Bas-Rhin) par des membres du personnel médical des services d\'urgence du SAMU-SMUR, le 16 mars 2020.
Un patient sous assistance respiratoire est escorté aux hôpitaux universitaires de Strasbourg (Bas-Rhin) par des membres du personnel médical des services d'urgence du SAMU-SMUR, le 16 mars 2020. (PATRICK HERTZOG / AFP)