Coronavirus : Gaël Faye annonce avoir été contaminé au Covid-19 pendant la promotion du film "Petit pays"

L'auteur du best-seller "Petit pays" est tombé malade du Covid-19 durant la promotion de l'adaptation au cinéma de son roman.  

Gaël Faye, lors de la remise du Prix du roman des édudiants France Culture, à Paris, le 17 janvier 2017. 
Gaël Faye, lors de la remise du Prix du roman des édudiants France Culture, à Paris, le 17 janvier 2017.  (RADIO FRANCE / CHRISTOPHE ABRAMOWITZ)

L'auteur-compositeur et interprète franco-burundais Gaël Faye annonce sur son compte Facebook avoir "attrapé le Covid-19, il y a deux semaines lors de la promotion du film Petit pays", adapté de son roman éponyme pour lequel il a eu le prix Goncourt des lycéens, et le prix du roman Fnac en 2016.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

"J'ai eu la chance de ne pas être hospitalisé contrairement à d'autres personnes de l'équipe du film. J'ai passé 15 jours en isolement total", a-t-il expliqué.

J'ai passé "15 jours avec des courbatures, maux de tête, quintes de toux et surtout problèmes respiratoires (comme si j'avais de la colle dans les poumons et des hauts fourneaux en activité dans la cage thoracique", a précisé l'auteur. "Depuis hier [mardi] je peux à nouveau côtoyer ma famille. Merci au médecin qui m'a pris en charge et admirablement bien soigné". "Je vous souhaite à toutes et à tous beaucoup de courage et de prendre soin de vous et des autres durant cette période si étrange", a conclu Gaël Faye dans son message.

Le film Petit Pays, réalisé par Éric Barbier qui devait sortir au cinéma le 18 mars, a été reprogrammé au 26 août 2020. Le roman "Petit pays", publié en 2016, avait rencontré un succès fulgurant dès sa sortie et a depuis été traduit en près de 40 langues.

L'adaptation d'un carton littéraire

Le roman, et désormais le film, racontent le quotidien insouciant de Gabriel, 10 ans, fils d'un couple franco-rwandais au début des années 1990 à Bujumbura, au Burundi. Au fil de ses pérégrinations, Gabriel nous fait redécouvrir le Bujumbura heureux de cette période puis le basculement dans la guerre civile en 1993, qui marque la fin de l'innocence pour Gabriel et sa soeur. Six mois plus tard au Rwanda voisin, le génocide emportait la minorité tutsi.

"Le film a été tourné au Rwanda et non au Burundi en raison de la situation politique au Burundi", plongé dans une crise politique depuis 2015. Gaël Faye a été très impliqué dans l'écriture du script et le choix des acteurs rwandais.