Etats-Unis : Donald Trump annonce un sixième contrat conclu pour 100 millions de doses d'un vaccin contre le Covid-19

Cet accord, annoncé mardi, porte à 2,48 milliards de dollars l'investissement public américain dans Moderna, une société de biotechnologie fondée il y a moins de dix ans et qui n'a jamais créé de vaccin jusqu'à présent. 

Des volontaires reçoivent le vaccin contre le Covid-19 de la biotech américaine Moderna, dans le Michigan (Etats-Unis), lors la phase finale des essais cliniques, le 5 août 2020. 
Des volontaires reçoivent le vaccin contre le Covid-19 de la biotech américaine Moderna, dans le Michigan (Etats-Unis), lors la phase finale des essais cliniques, le 5 août 2020.  (HENRY FORD HEALTH SYSTEM / AFP)

La course au vaccin s'accélère. Donald Trump a annoncé, mardi 11 août, un contrat de 1,5 milliard de dollars pour la livraison de 100 millions de doses du vaccin expérimental de la biotech américaine Moderna, le sixième contrat de ce genre depuis mai.

"Ce soir je suis heureux d'annoncer que nous avons conclu un accord avec Moderna pour la fabrication et la livraison de 100 millions de doses de leur vaccin candidat contre le coronavirus. Le gouvernement fédéral sera propriétaire de ces doses de vaccins, nous les achetons", a déclaré Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche.

Des résultats espérés avant la présidentielle  

Moderna, partenaire des Instituts nationaux de santé américain (NIH), est l'un des trois projets occidentaux à avoir commencé la phase finale des essais cliniques sur 30 000 volontaires, en juillet, avec les alliances Oxford/AstraZeneca et Pfizer/BioNTech. Des résultats préliminaires de la première phase, sur un petit nombre de personnes, ont montré que son vaccin générait une réponse immunitaire.

On ne devrait pas savoir avant la fin de l'année, au plus tôt, si le vaccin Moderna/NIH est sûr et efficace, selon le docteur Anthony Fauci, directeur de l'institut gérant l'essai clinique. Donald Trump a dit toutefois espérer des résultats avant la présidentielle du 3 novembre.

Cet accord porte à 2,48 milliards de dollars l'investissement public américain dans Moderna, une société de biotechnologie fondée il y a moins de dix ans et qui n'a jamais créé de vaccin jusqu'à présent. Aucune autre entreprise ou groupe pharmaceutique n'a reçu autant d'argent de Washington dans la course aux vaccins.