Coronavirus : cinq députés français sont désormais contaminés

Michèle Victory, députée socialiste de l'Ardèche, est la cinquième élue du Palais-Bourbon à avoir été testée positive au Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'hémicycle du Palais-Bourbon, le 3 mars 2020, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

La députée socialiste de l'Ardèche, Michèle Victory, a été diagnostiquée positive au coronavirus. Elle l'a indiqué, lundi 9 mars, ce qui porte à cinq le nombre de députés contaminés. "Je suis hospitalisée en Ardèche. Ça va comme avec une grippe", a déclaré l'élue de 61 ans, qui a passé l'essentiel de la semaine dernière à l'Assemblée nationale, comme la plupart des autres députés atteints par le coronavirus. Michèle Victory, qui était sur une liste pour les municipales à Tournon-sur-Rhône, arrête par conséquent sa campagne.

>> Retrouvez les dernières informations sur l'économie de coronavirus dans notre direct

Sylvie Tolmont, une autre socialiste comme elle membre de la commission des Affaires culturelles, est également touchée. Elles ont siégé côte à côte en commission du lundi. "Je suis hospitalisée au Mans depuis samedi, mais tous les signaux me concernant sont au vert", raconte l'élue de 57 ans qui dit avoir ressenti de la fièvre, "pas extrêmement forte", jeudi soir.

Guillaume Vuilletet (LREM), 52 ans, a eu de son côté "une poussée de fièvre vendredi soir". "On m'a envoyé un véhicule du Samu et j'ai été dépisté à la Pitié-Salpêtrière", a-t-il détaillé, en précisant qu'il se porte bien. Guillaume Vuilletet est membre de la commission des Lois à l'Assemblée, où il était présent jusqu'à vendredi. Il est par ailleurs candidat sur une liste pour les municipales à Méry-sur-Oise (Val-d'Oise), village foyer du coronavirus. Mais il pense avoir attrapé le virus à la buvette des députés, au Palais-Bourbon.

Les autres cas sont Elisabeth Toutut-Picard (LREM), âgée de 65 ans, et Jean-Luc Reitzer, 68 ans, du groupe LR. Ce dernier est le seul député à être sévèrement atteint.

Un salarié de la buvette de l'Assemblée nationale a également été testé positif au coronavirus. Il est confiné à son domicile, mais son état ne suscite pas d'inquiétudes. Dans un message adressé aux députés, Richard Ferrand, le président du Palais-Bourbon, explique que ce salarié "est contagieux depuis le 3 mars" et qu'il était "en service à la buvette le 4 mars". La buvette est désormais fermée et va être désinfectée. "Les personnes qui ont fréquenté la buvette le 4 mars, ou le restaurant les 4 et 5 mars, doivent respecter les consignes données par les autorités sanitaires", comme le "contrôle de la température deux fois par jour", la "restriction de la vie sociale" et la "vigilance et stricte observation des 'barrières' sanitaires", a poursuivi Richard Ferrand dans un courrier.

L'Assemblée nationale a pris une série de mesures pour lutter contre la propagation du virus, notamment en incitant au télétravail.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.