Coronavirus : le gouvernement italien annonce de nouvelles mesures drastiques et ordonne d'"éviter les déplacements" dans tout le pays

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a également ordonné lundi soir la suspension du championnat de football. 

A Rome (Italie), des passants portent un masque de protection contre le coronavirus Covid-19, le 6 mars 2020. 
A Rome (Italie), des passants portent un masque de protection contre le coronavirus Covid-19, le 6 mars 2020.  (BARIS SECKIN / ANADOLU AGENCY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a appelé, lundi 9 mars au soir, tous les Italiens à "éviter les déplacements" sur le territoire national pour endiguer l'épidémie de coronavirus Covid-19, et a ordonné une "interdiction de rassemblement".

Ces nouvelles mesures draconiennes, dont le Premier ministre n'a pas précisé les modalités de mise en oeuvre, seront détaillées dans un décret qui entrera en vigueur dès mardi dans toute l'Italie, deuxième pays le plus touché après la Chine.Giuseppe Conte a par ailleurs ordonné la suspension du championnat de football Serie A et prolonge la fermeture des écoles et universités. 

25 morts en France. La France compte 25 morts et 1 412 cas confirmés du coronavirus Covid-19, soit 286 de plus qu'hier, a indiqué Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, lundi 9 mars dans son point-presse quotidien. Parmi les décès, on compte "15 hommes et 10 femmes, dont 21 personnes de plus de 70 ans", a-t-il précisé. Sur son site, Santé publique France annonce 30 morts, chiffre que Jérôme Salomon, n'a ni confirmé, ni infirmé. 

Sept foyers principaux sur le sol français. Le directeur général de la Santé a évoqué "sept regroupements" de cas, avec un nouveau foyer à Ajaccio, qui compte 38 cas, deux foyers en Haute-Savoie, un dans l'Oise, un à Mulhouse (Haut-Rhin), un autre dans le Morbihan et un "cluster" déjà connu des patients revenus d'Egypte. 

L'Espagne dépasse les 1 000 cas. L'Espagne a dépassé lundi le cap des 1 000 cas du nouveau coronavirus et le nombre de morts a bondi de 16 à 28, selon le ministère de la Santé, qui a annoncé la fermeture des écoles et universités à Madrid. Le bilan a ainsi quasiment doublé au cours des dernières 24 heures. Les principaux foyers de contagion sont Madrid et deux villes du Pays basque. 

Le ministre de la Culture testé positif. Le ministre de la Culture Franck Riester a été contaminé par le nouveau coronavirus, a indiqué lundi son cabinet, soulignant qu'il était "en forme" et à son domicile parisien. "Le ministre a été testé positivement aujourd'hui" après avoir manifesté des "symptômes", a précisé le cabinet, notant que Franck Riester avait passé plusieurs jours la semaine dernière à l'Assemblée nationale, où plusieurs cas ont été confirmés.

 La Bourse de Paris s'effondre. La Bourse de Paris s'est écroulé de 8,39%, à 4 707,91 points, enregistrant sa pire séance depuis 2008. Cette baisse importante survient sur fond d'effondrement des cours du pétrole après l'échec de négociations entre l'Opep et la Russie. La Bourse de Londres finit sur un plongeon de 7,69%, la Bourse de Madrid clôture en recul de 7,96% et la Bourse de Milan perd 11%. Suivez la situation dans notre direct.

463 morts en Italie. Le nombre de décès liés au coronavirus en Italie est passé lundi à 463 morts, soit 97 de plus que la veille, rapportent les autorités. Au total, l'Italie, pays européen le plus touché à ce stade par l'épidémie, enregistre désormais 9 172 cas confirmés de contamination, contre 7 375 la veille.

"La menace d'une pandémie est devenue très réelle." C'est ce qu'a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lundi, lors d'une conférence de presse. "Mais ce serait la première pandémie de l'histoire qui pourrait être contrôlée", a-t-il ajouté.

Première classe fermée à Paris. Pour la première fois à Paris, une classe est fermée après un cas de Covid-19 détecté chez une élève, rapporte France Bleu Paris. Il s'agit d'une classe de CE2 de l'école élémentaire Blomet, dans le 15e arrondissement de la capitale. Cette enfant de 8 ans, dont l'état "n'inspire aucune inquiétude", selon l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France, avait passé la journée à l'école le jour précédent l'apparition de ses symptômes.

 "Le huis clos peut devenir notre doctrine", dit la ministre des Sports. Roxana Maracineanu a tenu une conférence de presse, lundi, pour revenir sur les mesures concernant les événements sportifs, évoquant un "contexte exceptionnel". Le 8e de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et le Borussia Dortmund, prévu mercredi soir, est maintenu mais se tiendra à huis clos, a annoncé le préfet de police de Paris.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h59 : "Je n'ai vu aucun ministre, ni le Premier ministre, ni le président de la République depuis la semaine dernière", affirme Franck Riester au service politique de France Télévisions après l'annonce de sa contamination.

00h04 : "J'ai comme une grippe, fièvre modérée, état grippal et mal de tête mais ça va ! Je vais plutôt bien."

Après l'annonce de sa contamination, Franck Riester s'est exprimé auprès du service politique de France Télévisions. "Je me suis fait tester car j'avais des symptômes. Je ne me suis pas fait tester par précaution sans symptôme. Je suis en quatorzaine chez moi", a-t-il expliqué.

23h52 : Bonsoir . Giuseppe Conte a appelé tous les Italiens à "éviter les déplacements". Aussi drastiques soient-elles, ces mesures ne prévoient cependant pas "de limiter les transports publics, afin de garantir la continuité" de l'activité économique "et de permettre aux gens d'aller travailler", a précisé le chef du gouvernement italien.

23h52 : BonsoirConcrètement un italien a t-il le droit d'aller demain au travail ? Parce que si tel n'est pas le cas le pays va vite être en grande difficulté non ?

23h46 : "Le ministre de la Culture, à qui le Premier ministre souhaite un prompt rétablissement, va continuer de travailler à distance", a affirmé Matignon au service politique de France Télévisions. Et d'ajouter : "Si d'autres ministres devaient être testés positifs, ils suivraient les mêmes règles d'isolement. Les membres du gouvernement sont au travail et doivent simplement suivre les règles édictées par les autorités de santé."


23h38 : Ils demandent que les sans-abris hébergés pendant l'hiver ne soient pas remis à la rue au 31 mars. Dans le contexte épidémique actuel, les associations de lutte contre la pauvreté ont demandé au gouvernement un prolongement des dispositifs d'hébergement après la trêve hivernale. Plus d'informations dans notre article.




(EDOUARD RICHARD / AFP)

23h29 : Un cas détecté sur l'île grecque de Lesbos, deux premiers morts en Allemagne, Aux Etats-Unis, les personnes âgées incitées à rester chez elles... Dans cet article, nous faisons le point sur l'évolution de l'épidémie dans le monde.

23h24 : Sur les 80 000 patients infectés en Chine, plus de 70% ont guéri, a annoncé lundi l'Organisation mondiale de la santé. Selon le patron de l'agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, Pékin "est en train de maîtriser l'épidémie".

23h05 : @Melanie. La semaine dernière, William Dab, épidémiologiste et ancien directeur général de la Santé, rappelait lors d'un chat sur franceinfo rappelait un élément important : aucune personne âgée de 20 à 50 ans sans problèmes de santé pré-existants ne compte parmi les victimes françaises.

23h04 : Merci pour vos mots chère @Melanie et merci de nous suivre. Je ne peux malheureusement pas vous détailler les profils des victimes du coronavirus en Italie où l'épidémie a déjà fait 463 morts. Pour les 25 personnes décédées en France, je peux cependant vous dire que 21 étaient âgés de plus de 70 ans, comme l'a indiqué tout à l'heure le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

23h04 : BonsoirTout d abord merci et bravo à France Info et ses journalistes! Quel travail !On parle des décès croissants en Italie mais a t on une idée du profil des personnes ? Est ce toujours des personnes âgées avec des co morbidites ?Idem en France ? Pas où peu de détails... Surtout sur les personnes les moins âgées..pourquoi?Merci!!

22h55 : "Pour les 14 jours à venir, il faut élargir les mesures prises pour Ajaccio à l'ensemble de l'île."

Alors que la Corse a recensé son premier mort lié au coronavirus et qu'Ajaccio fait désormais parti des sept foyers épidémiques identifiés en France, Gilles Simeoni a tiré la sonnette d'alarme sur franceinfo. "Sur une population de 320 000 habitants, il y a plus de 80 000 personnes qui sont des seniors", a-t-il affirmé.





(FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

22h48 : Bonjour . Interrogée par l'agence Reuters, une source au sein du ministère de la Culture affirme que Franck Riester n'a pas rencontré Emmanuel Macron depuis quelques jours. Dans son agenda, aucune rencontre avec le président de la République depuis le Conseil des ministres qui a eu lieu mercredi dernier n'est indiquée. Je ne peux pas vraiment vous en dire plus.

22h48 : Bonjour est ce possible que le président soit testé positif s'il a été en contact avec le ministre de la culture ?

22h33 : Bonsoir cher . Pour le moment, Giuseppe Conte a uniquement annoncé la suspension du championnat de football italien, mais n'a pas évoqué le huitième de final retour de la Ligue de Champion entre l'OL et la Juventus qui doit normalement se jouer à Turin, mardi 17 mars. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus pour le moment. Un peu plus tôt dans la journée, le Comité olympique italien (Coni) avait réclamé la suspension de "toutes les activités sportives à tous niveaux" jusqu'au 3 avril mais les compétitions internationales ne sont pas de son ressort.

22h31 : Le match Juventus-Lyon est annulé ?

22h25 : Oui, cher @Liloop. Giuseppe Conte a bien annoncé que "toute l'Italie devient une zone protégée". Le sud du pays, jusque-là épargnée, ne l'est plus.

22h25 : La Sicile est elle concernée ?

22h22 : Bonsoir @Marion. Si Giuseppe Conte n'a pas parlé, textuellement, de "quarantaine", c'est bien ce que ses annonces suggèrent. Le président du Conseil a élargi des mesures de restrictions des déplacements à l'ensemble du pays, alors qu'elles étaient jusqu'ici en vigueur uniquement dans les zones les plus touchées par l'épidémie. Résumons tout de suite ces mesures exceptionnelles :

• Un appel à "éviter les déplacements"

• L'interdiction des rassemblements publics

• La fermeture des écoles et des universités jusqu'au 3 avril

• La suspension du championnat de football italien

22h22 : Bonjour, toute l’Italie en quarantaine, info ou intox ?

22h14 : "Restez chez vous."

22h10 : Ces nouvelles mesures draconiennes, dont le Premier ministre n'a pas précisé les modalités de mise en oeuvre, seront détaillées dans un décret qui entrera en vigueur dès mardi dans toute l'Italie.

22h11 : "Il n'y a plus de temps à perdre."

Dans un discours, retransmis en direct sur Facebook (en italien), le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a annoncé que l'Italie tout entière est désormais une "zone protégée".

22h05 : Les transports publics continueront cependant de fonctionner, a précisé Giuseppe Conte. La fermeture de toutes les écoles et universités du pays est quant à elle prolongée jusqu'au 3 avril. Le championnat de football italien est suspendu.

22h13 : Les mesures pour lutter contre l'épidémie de coronavirus passent donc à la vitesse supérieure. Le président du Conseil, Giuseppe Conte ordonne d'"éviter les déplacements" dans tout le pays et plus seulement dans les régions du nord les plus touchées par le virus. Tous les rassemblements sont désormais "interdits".

22h05 : Le gouvernement italien étend les restrictions de déplacements à l'ensemble du pays.

21h53 : Après Paris, Wall Street connaît sa pire séance depuis 2008. La Bourse de New York a enregistré sa plus lourde dégringolade sur une séance en plus de 11 ans, plombée par le krach pétrolier et la crise mondiale du coronavirus. Selon des résultats provisoires à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a chuté de 7,83%.

21h28 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à vous préoccuper de l'agenda de Franck Riester et notamment de sa présence lors du dernier Conseil des ministres, mercredi dernier. Interrogé sur les risques de contaminations entre les ministres pendant cette réunion, Olivier Véran a assuré que "personne ne se serre la main en Conseil des ministres depuis maintenant deux semaines". Le ministre de la Santé raconte avoir été lui-même testé il y a deux jours mais que le test s'est révélé négatif. Nous ne savons pas, pour l'heure, si le reste de l'exécutif va être testé.

21h28 : Il faut tester les autres membres du gouvernement et le Président, car le conseil des ministres c'etait la semaine dernière. Mercredi il recoit plusieur responsables de pays de l'UE dont le Roi d'Espagne ainsi que de ses institutions, pour la journée européenne des victimes du terrorisme. J'imagine les reactions si ils sont contaminés suite à leurs passages.

21h28 : Oui, mais le dernier conseil des ministres où ils se sont tous claqué la bise, il remonte à quand ?Le gouvernement en quarantaine ?

21h27 : Monsieur Riester a assisté au conseil des ministres avec monsieur Macron. Qui lui même est allé dans une hepad y a pas comme un problème là?

21h21 : Après être allé à l'Assemblée nationale, Frank Riester a appris que des personnes qu'il avait côtoyées au Palais-Bourbon étaient atteintes et a fait le test qui s'est révélé positif. Il "avait un petit syndrome fébrile (...) avec des signes ORL comme ceux qui peuvent vous faire évoquer cela", a expliqué Olivier Véran.

21h19 : Invité sur BFMTV, Olivier Véran nos en dit un peu plus sur l'état de santé de Franck Riester, infecté par le coronavirus. "Je l'ai eu avant de venir, on s'est échangé quelques SMS", a affirmé son collègue au sein du gouvernement. "Il n'est pas hospitalisé, il est en confinement chez lui, peu symptomatique."

21h15 : Bonsoir @Alex et @Philippe. Le terme cluster, régulièrement utilisé par les autorités, peut être défini comme "une zone de regroupement d'au moins deux cas en même temps", indique le gouvernement sur le site consacré à l'épidémie. Sachez qu'il s'agit bien d'un mot français, qu'on retrouve à la fois dans Le Larousse et dans Le Robert. A franceinfo, par souci de compréhension, nous préférons parler de "foyers épidémiques" ou de "regroupement de cas", mais nous respectons les termes utilisés par les autorités lorsque nous les citons dans un article.

21h14 : Cher france-info,Merci pour votre travail et la qualité de vos informations. Toutefois, je vous rappelle qu’il existe un mot français pour « cluster » : foyer d’infection !!

21h14 : "Cluster" ? Was ist das ?

21h28 : "On peut ne pas parler de Franck Riester d'une personne qui est malade, qui a été diagnostiqué et qui est chez elle".

Interrogé sur les mesures qui seront prise après le diagnostic positif de Franck Riester, le ministre de la Culture, Olivier Véran a fait une réponse d'ordre général. "Une enquête est en cours pour savoir toutes les personnes qui ont pu être en contact avec cette personne", a affirmé le ministre.

20h49 : Ecole buissonnière imposée. A cause de l'épidémie de coronavirus, quelque 300 000 élèves de la maternelle au lycée, sont tenus de rester chez eux pendant quinze jours. Comment vont fonctionner les dispositifs d'enseignement à distance mis en place par le ministère de l'Education ces prochaines semaines ? Eléments de réponse.




(SEBASTIEN BOZON / AFP)

20h30 : Bonsoir @Guillaume, bonsoir @Yvesiam. Le ministre de la Culture a bien assisté aux César, mais rappelons que la cérémonie a eu lieu il y a maintenant dix jours et que rien n'indique que Franck Riester était contaminé par le virus à ce moment-là. Ne tirons pas de conclusions hâtives.

20h26 : Toute l'Académie des César va être testée positif.

20h26 : Bonsoir. Il était présent à la soirée des César, si je ne me trompe pas ?

20h23 : On en sait un peu plus sur la contamination du ministre de la Culture, Franck Riester. "Le ministre a été testé positivement aujourd'hui" après avoir manifesté des "symptômes", a indiqué son cabinet auprès de l'AFP, précisant que le ministre avait passé plusieurs jours la semaine dernière à l'Assemblée nationale, où plusieurs cas ont été confirmés.



(Nicolas Liponne / NurPhoto)

20h10 : 20 heures (passées). Faisons un point sur l'actualité :

• Première contamination au sein du gouvernement. Franck Riester, le ministre de la Culture, a été diagnostiqué positif au coronavirus, selon une annonce de son cabinet auprès de l'AFP. Ce dernier précise qu'il est "en forme". Suivez notre direct.

• L'épidémie de coronavirus a fait 25 morts et 1 412 cas, "soit 286 de plus qu'hier", a indiqué le directeur général de la Santé. Jérôme Salomon a évoqué "66 personnes dans un état grave".

• Prudence face aux grandes marées. L'Eure, la Seine-Maritime et la Gironde ont été placées en vigilance orange "inondation".




• L'acteur franco-suédois Max von Sydow est mort, hier, à l'âge de 90 ans. Il avait tourné une douzaine de films avec Ingmar Bergman avant de se tourner notamment vers Hollywood, où sa carrière a été marquée par son rôle de prêtre dans L'Exorciste en 1973.

20h27 : Franck Riester, le ministre de la Culture, a été diagnostiqué positif au coronavirus, annonce son cabinet auprès de l'AFP, précisant qu'il est "en forme". Suivez notre direct.

19h58 : En cas de contamination, tout le monde n'est pas exposé de la même façon aux risques liés au Covid-19. Personnes âgées, malades cardio-vasculaires, fumeurs... Dans cet article, nous détaillons qui sont les personnes les plus vulnérables.




(FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

19h52 : Le directeur général de la Santé a par ailleurs annoncé "plus de 111 000 cas dans le monde", dont au moins "62 000 personnes guéries". L'épidémie touche désormais 110 pays.

19h52 : Jérôme Salomon a évoqué "66 personnes dans un état grave", parmi les 1 412 patients infectés en France.

19h44 : Pour l'heure, les rassemblements jusqu'à 1 000 personnes sont interdits jusqu'au 15 avril, vient de préciser le directeur général de la Santé. Jusque-là, aucune date de fin de la mesure n'avait été annoncée. Elle est évidemment susceptible d'évoluer.

19h40 : Voici l'ensemble de l'explication apportée par le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon :

(FRANCEINFO)

19h37 : C'est une très bonne question, cher @Paul, qu'une journaliste de France 2 sur place vient de poser à Jérôme Salomon. Santé publique France, établissement placé sous la tutelle du ministre de la Santé, évoque bien 30 décès sur son site. "Je fais totalement confiance à Santé publique France, a répondu Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé. Je n'ai pas reçu les informations sur ces personnes décédées donc j'ai préféré attendre d'avoir des éléments avant de vous les délivrer."