Cet article date de plus de deux ans.

Coronavirus : des tests en pharmacie qui font débat

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : des tests en pharmacie qui font débat
France 3
Article rédigé par
S. Acquaviva, P. Turpaud, G. Decaix, C. Berge - France 3
France Télévisions

La France a élargi sa politique de tests ce samedi 11 juillet 2020. Les pharmacies sont désormais autorisées à effectuer des tests sérologiques. Une simple goutte de sang permet de savoir en quelques minutes si vous avez été infecté au Covid-19.

Le geste est simple, et le résultat est connu en une dizaine de minutes. Le tout s'effectue en pharmacie. Depuis le samedi 11 juillet, les pharmaciens sont autorisés à effectuer des tests rapides, dits "d'orientation diagnostique". Pour 15 euros environ, ils peuvent permettre de rassurer les plus anxieux mais l'exercice a ses limites. "Le gros souci de ce test, c'est qu'il ne dit pas si vous êtes contaminant. Il faut vérifier par la médecine, par la biologie. Deuxièmement, il ne certifie pas à 100% le fait que vous êtes immunisé et que vous pouvez faire un bras d'honneur au virus", explique le pharmacien François Martial.

Des tests qui resteront hors-statistiques

Jusqu'ici, les tests de dépistage du coronavirus étaient du seul ressort des laboratoires d'analyses médicales. Le risque est désormais de laisser d'éventuels porteurs du coronavirus dans la nature, sans parcours de soins encadrés. Les résultats de ces tests ne font l'objet d'aucune remontée. Ils resteront donc hors-statistiques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.