Coronavirus: des malades du Grand Est évacués vers les Pays de la Loire par TGV

Un train médicalisé doit quitter Strasbourg (Bas-Rhin) avec 20 patients à son bord pour désengorger les hôpitaux du Grand Est.

FRANCE 2

Embarquement de bonbonnes d'oxygène, installation de brancards au-dessus des siège de la 2e classe… Habituellement réservé aux passagers, un TGV se transforme en véhicule d'urgence médicale. À bord, le personnel du Samu reçoit un dernier briefing, avant que le train ne quitte la gare de Strasbourg (Bas-Rhin) jeudi 26 mars.

Désengorger les hôpitaux du Grand-Est

20 patients en réanimation dans des établissements du Grand-Est doivent être évacués dans la matinée vers des hôpitaux des Pays de la Loire où il y a plus de lits disponibles. "Il y a plus de ressources hospitalières disponibles actuellement parce qu'ils sont moins touchés par l'épidémie", confirme Lionel Lamhaut, le responsable de la mission. Les patients évacués seront emmenés vers les CHU de Nantes, du Mans, de La Roche-sur-Yon et d’Angers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un train médicalisé doit quitter Strasbourg (Bas-Rhin) avec 20 patients à son bord pour désengorger les hôpitaux du Grand Est.
Un train médicalisé doit quitter Strasbourg (Bas-Rhin) avec 20 patients à son bord pour désengorger les hôpitaux du Grand Est. (FRANCE 2)