Coronavirus : Avignon aura du mal à compenser l'annulation du festival

La Cité des papes a vu son célèbre festival annulé pour cause d'épidémie de coronavirus. Un manque à gagner colossal pour la ville, même si les mesures gouvernementales soulagent les intermittents du spectacle.

FRANCE 3

Les annonces d'Emmanuel Macron en soutien au monde de la culture ont été accueillies comme une bouffée d'oxygène à Avignon (Vaucluse), où le festival a été annulé. Le Festival d'Avignon draine 700 000 spectateurs, mais surtout fait vivre 2 000 personnes en lien direct ou indirect avec la manifestation. Dans la ville, 1 personne sur 4 vit de cet événement, et le maintien du statut des intermittents pour 2021 a libéré certains acteurs du monde du spectacle. "La première réaction : un soulagement", confie Sébastien Lebert, régisseur et intermittent du spectacle. Quant à la reprise des spectacles, aucune date n'a été avancée, même si les répétitions pourraient reprendre dès le 11 mai, selon le ministre de la Culture.

Comment faire rimer répétitions avec distanciation ?

"Dans la répétition, on lâche tous les tabous. On essaie de se rencontrer, de se trouver, d'imaginer, de rêver, de comprendre un texte (...) Je ne vois vraiment pas comment on peut mettre en place des répétitions", explique Serge Baruscia, directeur du Théâtre du Balcon à Avignon, en référence aux mesures barrières et à la distanciation sociale nécessaire à la reprise des activités professionnelles. Pour la ville, le Festival d'Avignon, c'est au moins 100 millions d'euros de retombées économiques qui seront quasi impossible à compenser par la venue de touristes éventuels.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Cité des papes a vu son célèbre festival annulé pour cause d\'épidémie de coronavirus. Un manque à gagner colossal pour la ville, même si les mesures gouvernementales soulagent les intermittents du spectacle. 
La Cité des papes a vu son célèbre festival annulé pour cause d'épidémie de coronavirus. Un manque à gagner colossal pour la ville, même si les mesures gouvernementales soulagent les intermittents du spectacle.  (FRANCE 3)