Coronavirus : à Paris, le casse-tête des mesures restrictives

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : à Paris, le casse-tête des mesures restrictives
FRANCE 3
Article rédigé par
B.Aparis, A.Girault-Carlier, M.Lavielle, C.Gindre - France 3
France Télévisions

À Paris, les nouvelles mesures restrictives, qui entreront en vigueur lundi 28 septembre, représentent un véritable casse-tête.

Dans une piscine des Hauts-de-Seine, l'heure est à l'incertitude à l'approche du renforcement des mesures restrictives, prévu lundi 28 septembre, pour faire face à l'épidémie de coronavirus. "On a ouï-dire qu'à Paris, c'est ouvert. Le 92 serait fermé", suppose le gérant de l'établissement. Effectivement, seule Paris laisse les piscines ouvertes au public. Après un flottement, les gymnases de banlieue, comme ceux de Paris peuvent désormais accueillir scolaires, périscolaires, professionnels, sportifs de haut niveau et les mineurs adhérents d'un club.

Des rassemblements de 1000 personnes au maximum

À Paris et dans la petite couronne, la jauge des événements culturels, sportifs et commerciaux passe à 1 000 personnes. Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits dans l'espace public. Autre restriction : les bars devront fermer à 22 heures. La vente et la consommation d'alcool sur la voie publique seront interdites dès 20 heures en banlieue, 22 heures à Paris. Ces mesures entreront en vigueur d'ici lundi pour une durée de quinze jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.