Coronavirus : un hall de Rungis réquisitionné, transformé en morgue

La préfecture de police de Paris a réquisitionné un hall du marché de Rungis (Val-de-Marne) pour en faire une morgue et conserver les défunts dans les meilleures conditions.

Rungis (Val-de-Marne), le plus grand marché de France est transformé en morgue géante. Du moins un de ses halls qui a été équipé pour accueillir les nombreux défunts morts du coronavirus. Un salarié raconte. "On a vu pas mal de corbillards arriver, dans un entrepôt juste à coté du notre, il y avait des policiers en civil aussi", dit-il. En 2003, lors de la canicule, un hall avait déjà été réquisitionné. Des lits de camp avaient accueilli 200 défunts. 17 ans plus tard, il faut faire face aux décès du coronavirus.

"Conditions dignes et acceptables"

"Ce lieu permettra de conserver dans les conditions les plus dignes et acceptables du point de vue sanitaire les cercueils des défunts", explique la préfecture de police de Paris. Certains hôpitaux sont débordés par le nombre de morts. Du personnel a été choqué de voir des corps entreposés dans des algécos. Des salons vont être aménagés à partir de lundi 6 avril pour que les familles puissent faire leur deuil dans les meilleures conditions possibles. Les cercueils seront ensuite acheminés vers les crématoriums et les cimetières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marché de Rungis, le 7 décembre 2016.
Marché de Rungis, le 7 décembre 2016. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)