Reportage Manifestations en Chine : "Si on ne résiste pas maintenant, alors on perdra tout", témoignent des habitants exaspérés par les restrictions anti-Covid

Des manifestations inédites contre la politique et les restrictions anti-Covid ont éclaté dimanche soir dans plusieurs villes chinoises dont Pékin.  

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Dimanche, une foule de manifestants est descendue dans la rue notamment à Pékin, contre les restrictions anti-Covid. (NOEL CELIS / AFP)

Dans les rues, une présence policière soutenue. En ligne, la censure : les autorités chinoises tentaient lundi de freiner le mouvement de colère d'une ampleur historique de Chinois exaspérés par les restrictions sanitaires et réclamant plus de libertés. À Pékin, dimanche, la manifestation a été préparée sur les réseaux sociaux et, malgré la censure, le message est bien passé. En début de soirée, plusieurs centaines de personnes se retrouvent sur les bords de la rivière Liangma au coeur de la capitale chinoise : des étudiants, de jeunes travailleurs qui n'ont jamais manifesté. 

>> Chine : pourquoi les manifestations contre la politique du "zéro Covid" font trembler le régime de Xi Jinping

Tous portent une feuille blanche dans la main et scandent le même slogan : "Supprimez les confinements". Un jeune avocat lève fièrement sa feuille A4 immaculée, même s'il a peur : "Je me tiens, là, devant la foule avec mon papier blanc à la main en train de scander mes slogans devant tout le monde. Je vois toutes les caméras et tous les téléphones qui me filment et tout ça se retrouvent déjà sur les réseaux sociaux WeChat et Twitter. Evidemment, on peut me reconnaître, bien sûr que j'ai peur. Mais nous réclamons juste notre bon droit. Si on ne résiste pas maintenant, alors on perdra tout : notre vie, notre famille, notre travail", lâche-t-il, dans une colère froide.

"J'en ai assez de tout ça. Tous les Chinois en ont assez de cette politique depuis trois ans. Certains ont même sauté de leur immeuble pour se suicider. C'est arrivé partout en Chine."

Un avocat qui manifeste à Pékin

à franceinfo

Il ajoute : "Nous n'avons plus besoin de masques ou de tests PCR, juste la liberté ! C'est la première fois que ces gens appellent à la chute du régime, j'ai entendu ça samedi dans la manifestation de Shanghaï. Vraiment, je n'ai pas cru que ça puisse se répéter à Pékin, parce que les gens de la capitale ne sont pas des rebelles, ils suivent les règles. Mais là, pour la première fois depuis 1989, nous manifestons tous ensemble pour montrer notre opposition".

"Le Parti et Xi Jinping forment un tout"   

Plus loin, un manifestant prend aussi la parole : "Les gens sont ici pour demander du changement parce qu'ils en ont assez. Il y a trop de difficultés, trop de souffrances, et tout ça pour rien", explique-t-il, avant d'ajouter "Liberté, égalité, fraternité". On entend également des slogans aussi plus politiques qui s'expriment malgré le risque. "Les gens demandent la fin de la politique du Covid, mais cette politique, le Parti et Xi Jinping lui-même forment un tout, souligne un autre manifestant, Protester contre la politique zéro-covid, c'est aussi protester contre eux."

Les forces de l'ordre déployées en grand nombre n'ont pas fait usage de la violence, tentant simplement d'empêcher la progression de la manifestation. Mais les protestataires auront résisté près de 8 heures. La marche s'est terminée à 2h30 du matin aux abords du troisième périphérique, avec le soutien des automobilistes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.