Reconfinement : la culture, grande oubliée des dernières annonces gouvernementales

Jeudi 12 novembre, le monde de la culture n'a pas été mentionné dans le discours du Premier ministre. Cinémas, théâtres et salles de spectacle resteront fermés jusqu'à nouvel ordre.

France 3

Le monde de la culture, grand oublié du reconfinement ? Vendredi 13 novembre, acteurs, musiciens et techniciens se sont rassemblés en France : ils s'étonnent du silence du gouvernement, lors du discours du Premier ministre la veille. Artistes et professionnels du secteur ont également exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux. "Une heure de conférence de presse… Pas un mot sur la culture ! Merci Monsieur Castex, merci Monsieur le Président, féru de théâtre et de lecture…", s'est agacé l'acteur Jean Benguigui sur Twitter.

"Il est temps de déclarer l'état d'urgence culturelle"

L'actrice Isabelle Adjani va même jusqu'à demander un déconfinement total de la culture. "Il est temps de déclarer l'état d'urgence culturelle, une urgence sans restriction, une urgence où la liberté de créer ne sera pas remise en question parce que la culture est incompatible avec la distanciation sociale", a-t-elle déclaré. En attendant un déconfinement encore incertain, techniciens et artistes s'adaptent pour continuer à travailler, lorsque c'est possible. Par exemple, l'orchestre national de Lille (Nord) propose un concert en ligne chaque semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chef d\'orchestre Pierre Dumoussaud dirige les musiciens de l\'Opéra national de Bordeaux (Gironde), lors de l\'enregistrement, le 5 novembre 2020, de \"Pelléas et Mélisande\", une œuvre de Claude Debussy.
Le chef d'orchestre Pierre Dumoussaud dirige les musiciens de l'Opéra national de Bordeaux (Gironde), lors de l'enregistrement, le 5 novembre 2020, de "Pelléas et Mélisande", une œuvre de Claude Debussy. (MEHDI FEDOUACH / AFP)