"On va être partout, tout le temps" : à Dunkerque, la police multiplie les contrôles pour faire respecter le confinement

Les autorités assurent que les consignes du confinement le week-end sont respectées dans l'agglomération de Dunkerque (Nord). La police patrouille, notamment sur les plages, et rencontre quelques promeneurs en infraction.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La police patrouille sur la plage pour contrôler les attestations des promeneurs, à Dunkerque (Nord), le 27 février 2021. (GILLES GALLINARO / RADIO FRANCE)

Le Premier ministre Jean Castex a demandé, samedi 27 février, un renforcement des contrôles dans les 20 départements où l'on observe une flambée de l'épidémie de Covid-19. À Dunkerque (Nord) et dans son agglomération, où un reconfinement est mis en place le week-end, les policiers sont déjà à pied d'œuvre. Sur le front de mer, les opérations de contrôle se multiplient. 

À pied, à cheval, à moto... Une trentaine de policiers est mobilisée pour faire respecter le confinement, lors d'un déploiement organisé samedi 27 février sur la plage à Dunkerque. "On va être partout, tout le temps", assure le sous-préfet, avant de lancer l'opération. Depuis vendredi soir, c'est le retour de l'attestation de déplacement, mais certains promeneurs l'ont oubliée. "La loi change tous les jours, je ne savais", explique un passant, verbalisé. Avec le Covid, "il n'y a rien à signer, lui explique un policier, vous allez tout recevoir chez vous"

"Il faut une prise de conscience des gens de Dunkerque"

Coralie, infirmière libérale

à franceinfo

Une amende de 135 euros pour ceux qui ne respectent pas les nouvelles mesures sanitaires. Ilies, venu faire du vélo avec des amis, y échappe de peu. "Je n'habite pas vraiment à Dunkerque", confie-t-il après avoir été contrôlé par la patrouille équestre, alors qu'il vit à "six ou sept kilomètres" de là, un petit peu plus loin que le périmètre autorisé. Ils ne regardent pas réellement. Cinq ou six kilomètres, qu'est-ce qui change ?"

Une patrouille de police contrôle les attestations de déplacement des passants, sur la plage de Dunkerque (Nord), le 27 février 2021. (GILLES GALLINARO / RADIO FRANCE)

Après près d'un an de restrictions sanitaires, certains Dunkerquois, lassés, s'autorisent quelques libertés. "J'ai travaillé toute la semaine, raconte Arnaud. Je suis bien content de me balader le samedi, ça fait du bien." Avec sa compagne Magalie, il promène son chien "trois ou quatre" fois par jour. "On obéit au chien", sourit le couple. 

Malgré ces sorties multiples, il y a tout de même moins de monde sur le front de mer que lors des jours précédents. Pour Coralie, infirmière, c'est un soulagement. "Enfin il y a quelque chose qui est mis en place, estime-t-elle. Cette semaine, si vous aviez vu la digue... Il y avait des gens sans masque. Je suis infirmière libérale et je constate, dans les foyers, qu'il y a des réunions de famille où il n'y a pas forcément le masque. Il faut faire des rappels à chaque fois." Samedi 27 février, la police a verbalisé une quarantaine de personnes, pour non-respect du confinement, dans le Dunkerquois. 

Les contrôles de police à Dunkerque : le reportage de Jérôme Jadot
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.