"Les agents sont à bout" : le centre hospitalier de Mayotte saturé par l'afflux de patients Covid-19

Alors que le préfet de Mayotte a annoncé le confinement de Mayotte à cause de l'explosion du nombre de contaminations au coronavirus Covid-19, le centre hospitalier de l'archipel, saturé, peine à suivre.

Article rédigé par
Boris Loumagne - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une ambulance sort du Centre hospitalier de Mayotte, à Mamoudzou, le 5 février 2021. (ALI AL-DAHER / AFP)

Au centre hospitalier de Mayotte, le reconfinement total annoncé par le préfet du département pour trois semaines n'est pas une surprise. Les chiffres de l'épidémie de coronavirus ont explosé ces derniers jours, avec 440 cas pour 100 000 habitants, alors qu'ils n'étaient que 50 au 1er janvier. Au moins deux variants du virus ont par ailleurs été repérés sur le territoire, avec notamment 78 cas du variant sud-africain.

"On n'a pas assez de moyens pour faire face, explique Dhoifiri Darmi, le secrétaire général FO de l’hôpital, qui a vu le nombre d'admission à l’hôpital exploser. Les agents sont à bout. Surtout ceux de la réanimation et des urgences, nous n'avons pas assez de bras."

C'est un problème de fond à Mayotte : ici on ne forme que 45 infirmiers par an. Du coup, ça ne répond pas du tout à la taille de la population.

Dhoifiri Darmi

à franceinfo

Pas assez de bras : c'est un problème de fond à Mayotte, peuplée de 270 000 habitants et dont l’hôpital peine à suivre. Le service de pneumologie manque d'équipements et les patients sévèrement atteints aux poumons doivent être évacués vers La Réunion.

Seulement seize lits en réanimation

Le centre hospitalier ne compte que seize lits de réanimation. Heureusement, dix nouveaux lits vont être ouverts dans les prochaines heures. Le plan blanc vient par ailleurs d'être activé et des soins seront déprogrammés. "Cela va permettre de redéployer les équipes et faire souffler un peu certains infirmiers", souligne Dhoifiri Darmi, qui espère que les effets positifs de ce reconfinement se feront ressentir rapidement. Actuellement, 77 patients sont hospitalisés au centre hospitalier et 11 autres sont en réanimation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.