Espagne : manifestations contre un nouveau confinement à Madrid

En Espagne, plusieurs quartiers de Madrid seront reconfinés pour deux semaines. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté, dimanche 20 septembre, leur mécontentement pour cette mesure qui touche surtout des quartiers populaires.

franceinfo

Ils sont venus crier leur colère, dimanche 20 septembre, sous les fenêtres du parlement régional de Madrid (Espagne). Plusieurs centaines d'habitants des zones les plus pauvres de la capitale sont soumis à partir de lundi 21 septembre à un nouveau confinement. Ils ne pourront sortir de leurs quartiers que pour des raisons de première nécessité : travailler, aller chez le médecin ou emmener ses enfants à l'école. "C'est une décision politique fondamentalement inutile", déplore un manifestant.

"Éviter l'état d'urgence"

La présidente conservatrice de la région de Madrid est la cible des attaques. "Nous devons éviter à tout prix l'état d'urgence et un confinement généralisé", a expliqué Isabelle Diaz Aroyo. À partir de lundi, 850 000 Madrilènes verront leur liberté de circuler restreinte, soit 13% de la population régionale. L'Espagne connaît une deuxième vague de coronavirus très inquiétante. Sa capitale concentre à elle seule un tiers des nouveaux cas de Covid-19 et des nouveaux décès.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestante contre le reconfinement à Madrid (Espagne)
Une manifestante contre le reconfinement à Madrid (Espagne) (FRANCEINFO)