Covid-19 : les rassemblements publics limités à huit personnes en Suède, une mesure "sans précédent" dans le pays

La jauge des rassemblements était jusqu'à présent fixée à 50, voire 300 personnes, suivant les cas.

Le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, lors d\'une conférence de presse sur l\'épidémie de Covid-19, le 3 novembre 2020.
Le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, lors d'une conférence de presse sur l'épidémie de Covid-19, le 3 novembre 2020. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)
Ce qu'il faut savoir

C'est une mesure "très intrusive" et "sans précédent", mais "nécessaire" pour faire baisser le nombre de cas de Covid-19, selon le Premier ministre suédois. Pour la première fois, les rassemblements publics vont être limités à huit personnes maximum, a annoncé lundi 16 novembre, Stefan Löfven, lors d'une conférence de presse. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 24 novembre. Actuellement, la jauge de ces rassemblements est fixée à 50, voire 300 personnes, suivant les cas. La stratégie de la Suède pour lutter contre l'épidémie a attiré l'attention du monde entier. Le pays a notamment décidé de ne pas confiner ses habitants et s'appuie plutôt sur leur responsabilité individuelle. Suivez notre direct.

Olivier Véran appelle les Français à "ne pas relâcher leurs efforts". "S'il y a des signes d'amélioration en termes d'épidémie, nous n'avons pas encore vaincu le virus", a indiqué lundi Olivier Véran en déplacement à Lyon (Rhône), exhortant ses concitoyens à "ne pas relâcher [leurs] efforts". Le ministre de la Santé avait expliqué dimanche, dans un entretien au groupe de journaux régionaux Ebra, que des indicateurs positifs étaient apparus. "Grâce au confinement (...) le virus commence à moins circuler. Tout porte donc à croire que nous avons passé un pic épidémique", avait-il souligné.

 Un autre vaccin efficace à plus de 90%. Une nouvelle lueur d'espoir : après Pfizer/BioNTech la semaine dernière, la société de biotechnologie américaine Moderna a annoncé lundi que son vaccin était efficace à 94,5%. Elle compte fabriquer 20 millions de doses d'ici fin décembre.

Bientôt deux millions de cas en France. Le cap est bientôt atteint. La France approche les deux millions de cas, pour un total de 44 548 décès dus à la maladie, dont 302 à l'hôpital sur les dernières 24 heures, contre 359 la veille. Les autorités sanitaires font état de 4 880 patients en réanimation.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

22h56 : Pour pallier l'absence d'un de ses actrices, qui était cas contact, la production de Plus belle la vie a fait le pari du "deepfake". Une autre actrice a été recrutée mais un montage vidéo réalisé par un youtubeur français a permis de lui greffer le visage de l'interprète initiale. Explications.

22h52 : Comment vit-on le confinement quand on est à la rue ? Un journaliste de France 3 Grand Est a passé l'après-midi avec un groupe de SDF à Reims. "Je dors plus longtemps devant les magasins qui restent fermés", lui a glissé l'un d'eux, qui déplore toutefois la fermeture des toilettes publiques.




(BAPTISTE MEZERETTE / FRANCE 3)

22h16 : Malgré les annonces encourageantes sur de premiers vaccins américains et russe, l'infectiologue Benjamin Davido appelle à "rester prudent". Il redoute que la durée de l'immunité ne puisse pas être connue avant longtemps. "Ce sera seulement les données de vie réelle qui nous diront si l'immunité persiste", dit-il.

22h05 : "Il y en aura pour tous les goûts et toutes les couleurs !"

Selon ce médecin, "on va probablement avoir différents vaccins qui vont se succéder dans le temps", une diversité qui pourrait aider à convaincre certains Français réticents à l'idée de se faire vacciner.

21h59 : En fin de matinée, Olivier Véran a souligné que la "reprise de contrôle sur l'épidémie" n'était "certainement pas un appel à relâcher notre vigilance collective". "Tant que nous ne sommes pas tombés à un niveau de contaminations bas et tant que nous avons encore un impact sanitaire mesurable dans l'ensemble des hôpitaux du territoire, il faut poursuivre nos efforts", a-t-il lancé.

21h52 : Attention à ne pas confondre pic épidémique et pic hospitalier : tel est le message de cet analyste de données sur Twitter.

21h47 : "Depuis dix jours consécutifs, le nombre de nouveaux diagnostics de Covid-19 diminue, le taux de positivité des tests et le taux d'incidence baissent. Tout porte donc à croire que nous avons passé un pic épidémique."

Ce matin, Olivier Véran a suggéré que le pic de la deuxième vague de l'épidémie était derrière nous. Mais qu'est-ce que cela veut vraiment dire ? Notre journaliste Anne Brigaudeau vous aide à mieux comprendre la situation.




(BENOIT DURAND / HANS LUCAS / AFP)

21h37 : Rouvrir les commerces avant l'échéance fixée au 1er décembre ? "Plus vite les commerces rouvriront, mieux je me porterai", a glissé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, sur CNews. "Avant le 1er décembre si c'est possible..."

21h33 : Europe 1 révèle qu'une trentaine de députés LREM ont signé un courrier à Emmanuel Macron pour demander une réouverture des commerces "non essentiels" dès le 27 novembre, soit le jour du Black Friday. Selon eux, cela "permettrait d'éviter l'afflux les jours précédents les fêtes de fin d'année".

21h27 : N'y a-t-il plus aucun espoir de fêter le réveillon dans un bar ou un restaurant ? Le sujet de la date de réouverture des ces lieux, hautement sensible, fait l'objet de réunions et concertations quasi-quotidiennes avec les représentants du secteur mais aussi entre les ministères et Matignon. C'est Jean Castex qui mettra fin au suspens.

21h23 : Selon nos informations, l'exécutif envisage pas de ne pas rouvrir les cafés, bars et restaurants avant l'année prochaine. La date du 15 janvier est évoquée pour la réouverture de ces établissements, qui seront fixés sur leur sort la semaine prochaine.




(LOÏCK GUELLEC / FRANCE BLEU ARMORIQUE / RADIO FRANCE)

20h43 : Le nombre de patients en réanimation continue sa lente ascension, pour atteindre désormais 4 919 lits occupés par des patients Covid, un niveau qui n'avait pas été atteint depuis la fin avril.

20h38 : Les hôpitaux ont recensé 506 décès supplémentaires en une journée, contre 302 hier. Il s'agit du deuxième plus lourd bilan de la deuxième vague. Le bilan total de l'épidémie s'établit à 45 054 morts dans les hôpitaux et les Ehpad.

20h34 : Sur le front hospitalier, la deuxième vague continue de prendre de l'ampleur. Avec 416 nouvelles admissions en 24 heures, on compte désormais 33 497 patients Covid-19 hospitalisés, soit un record absolu, première vague comprise. Voici les courbes du tableau de bord du gouvernement.

20h29 : La France a enregistré 9 406 nouveaux cas de contamination en 24 heures, soit la progression la plus faible depuis le 12 octobre. Ces chiffres à la sortie du week-end sont traditionnellement bas mais ce plancher inédit depuis un mois n'en est pas moins encourageant.

20h26 : @Adam : Santé publique France a publié son bilan quotidien, disponible sur son site. Je m'y plonge et je vous en fais un petit résumé.

20h41 : Avez-vous les chiffres d'aujourd'hui ?

20h20 : "La Slovaquie l'a fait, l'Autriche, qui compte autant d'habitants que nous, le fait. Nous avons décidé de montrer que c'était possible."

Interrogé par des titres de presse locale, le président du conseil régional affirme qu'un millier de lieux vont être définis et des cars déployés en milieu rural pour cette opération de dépistage non obligatoire. Des tests antigéniques seront utilisés dans la majorité des cas.

20h15 : Une campagne massive de tests gratuits sera proposée aux huit millions d'habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes avant les vacances de Noël. Cette "immense opération logistique" devrait avoir lieu entre les 16 et 23 décembre, selon le président de la région, Laurent Wauquiez.

20h11 : Le chef de l'Organisation mondiale de la santé salue les "nouvelles encourageantes" sur le front des vaccins. "Nous restons prudemment optimistes quant à la possibilité que de nouveaux outils commencent à arriver dans les prochains mois", précise Tedros Adhanom Ghebreyesus.

20h06 : A 20 heures, voici les principaux titres de ce lundi 16 novembre :

Le groupe américain Moderna a annoncé que son vaccin candidat était efficace à 94,5% après les premiers résultats intermédiaires de son essai clinique. Une autorisation de mise sur le marché sera demandée "dans les prochaines semaines" aux Etats-Unis.


Le gouvernement a ouvert la porte à une reprise des célébrations collectives des cultes "autour du 1er décembre prochain", à condition que la situation épidémiologique s'améliore et que des protocoles sanitaires plus stricts soient mis en place.

• La prime allant jusqu'à 100 euros net mensuels pour les enseignants en début de carrière sera versée à partir de mai 2021, a annoncé le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Tous les professeurs recevront une prime informatique annuelle de 150 euros.

Au premier jour de son procès,Jonathann Daval a confirmé qu'il était le seul impliqué dans le meurtre de sa femme, Alexia Daval. Il a détourné le regard lors de la diffusion des images du corps. La justice va tenter cette semaine d'éclaircir les dernières zones d'ombre qui subsistent.

19h46 : A Singapour, les habitants qui n'utilisent pas la version locale de l'application TousAntiCovid sont invités à se doter de "jetons de traçage". Ces petits boîtiers Bluetooth seront bientôt obligatoires pour rentrer dans les commerces, les bureaux ou les écoles.






(AFP)

18h38 : Le président de la Conférence des évêques de France, présent à la réunion, confirme qu'un "protocole sanitaire strict" a été demandé en vue d'un "assouplissement" des restrictions entourant les lieux de culte. Ce dernier pourrait intervenir "à partir du 1er décembre" à condition que "la situation épidémiologique s'améliore".




(FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

18h33 : Pour rappel, à ce stade, les lieux de culte peuvent rester ouverts pour les enterrements, les mariages et l'exercice individuel du culte par chaque fidèle qui le souhaite. Des cérémonies sans public peuvent y être filmées et les croyants peuvent y être reçus par les ministres du culte.

18h30 : Maintenant pour 15 jours l'interdiction des célébrations collectives, l'exécutif appelle les responsables religieux à "élaborer les nouveaux protocoles sanitaires" qui "permettront la reprise de l’exercice des cultes, dès que les conditions sanitaires le permettront". Les copies sont attendues sur le bureau de Jean Castex la semaine prochaine.

18h29 : A l'issue d'une réunion avec les représentants des cultes, Matignon affirme que "l'horizon fixé autour du 1er décembre prochain" constitue une "échéance espérée" pour la reprise des cérémonies publiques, actuellement suspendues.

18h25 : Le gouvernement ouvre la porte à une reprise des célébrations collectives des cultes "autour du 1er décembre prochain".

18h00 : Il est 18 heures. Voici les principaux titres de l'actualité :

Le groupe Moderna annonce que son vaccin candidat est efficace à 94,5%, en s'appuyant sur les premiers résultats intermédiaires de son essai clinique. Voici ce que l'on sait pour le moment.


Le principal accusé au procès de l’attentat déjoué du Thalys, Ayoub El Khazzani, a reconnu les faits au premier jour de l’audience devant la cour d’assises spéciale de Paris.


A la barre,Jonathann Daval a de nouveau affirmé être le seul impliqué dans le meurtre de sa femme, Alexia Daval. Dans ce dossier, la justice va tenter d'éclaircir les dernières zones d'ombre.

Les violences conjugales ont fait 142 310 victimes en 2019, soit une hausse de 16% par rapport à 2018, annonce le ministère de l'Intérieur.

Responsables politiques, syndicaux... Dans une tribune, quelque 120 personnalités réclament une taxe exceptionnelle sur les ventes d'Amazon, en soulignant "l'urgence de stopper l'expansion du géant du e-commerce".

16h59 : La Commission européenne va conclure un accord avec la firme allemande de biotechnologie CureVac et pourrait ainsi acquérir jusqu'à 405 millions de doses de son vaccin potentiel contre le Covid-19, annonce la présidente Ursula von der Leyen. Des accords de ce type ont déjà été noués avec AstraZeneca, Johnson & Johnson, Sanofi et Pfizer. Objectif ? Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

16h33 : Le nombre des arrêts maladie de longue durée (plus de 30 jours) a largement progressé dans le secteur privé. De septembre 2019 à août 2020, l'augmentation est de 33% par rapport aux 12 mois précédents, selon une enquête Ifop pour Malakoff Humanis. La "durée moyenne" de ces arrêts longs a atteint "94 jours", ajoute le groupe mutualiste de protection sociale.

16h15 : Nombre de compagnies aériennes, soutenues par la France et plusieurs autres Etats, remboursent les billets des vols annulés seulement "sous forme d'avoirs" tout en promettant un remboursement en numéraire, mais avec au moins neuf mois de décalage afin de préserver leurs finances. Les règles européennes donnent pourtant aux passagers le droit à un remboursement sous deux semaines.

16h31 : Le syndicat Entreprises du Voyage (EDV), qui représente les voyagistes français, dénonce le "refus de remboursement de certaines compagnies aériennes" à la suite de vols annulés. Les professionnels sont dans une "situation très difficile alors qu'ils sont eux-mêmes tenus de rembourser leurs clients", explique un communiqué. EDV veut aider ses adhérents à engager des contentieux.

16h01 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Le groupe Moderna annonce que son vaccin candidat est efficace à 94,5%, en s'appuyant sur les premiers résultats intermédiaires de son essai clinique. Voici ce que l'on sait pour le moment.


Le principal accusé au procès de l’attentat déjoué du Thalys, Ayoub El Khazzani, a reconnu les faits au premier jour de l’audience devant la cour d’assises spéciale de Paris.


A la barre,Jonathann Daval a de nouveau affirmé être le seul impliqué dans le meurtre de sa femme, Alexia Daval. Dans ce dossier, la justice va tenter d'éclaircir les dernières zones d'ombre.

Les violences conjugales ont fait 142 310 victimes en 2019, soit une hausse de 16% par rapport à 2018, annonce le ministère de l'Intérieur.

15h17 : C'est une première en Suède, qui mène une stratégie moins stricte que la plupart des pays européens face à la crise sanitaire. Les rassemblements publics seront limités à huit personnes maximum, à partir du mardi 24 novembre, alors que la jauge est aujourd'hui fixée de 50 à 300 personnes selon les cas. Le Premier ministre Stefan Löfven défend une mesure "nécessaire" face au rebond des contaminations.

15h36 : Le Sars-CoV-2, nom du coronavirus responsable du Covid-19, aurait circulé en Italie dès le mois de septembre 2019, selon une étude menée par l'Institut national du cancer de Milan. Les résultats de l'étude italienne, publiée par la revue scientifique Tumori Journal (en anglais), montrent que 11,6% des 959 volontaires sains enregistrés dans le cadre d'un test de dépistage du cancer du poumon (entre septembre 2019 et mars 2020) avaient développé des anticorps spécifiques au Covid-19 avant février.

14h47 : Grey's Anatomy, This Is Us... Le Covid-19 et ses conséquences s'invitent déjà dans les fictions, en particulier dans les séries américaines, très réactives. "Cela nous a semblé naturel d'intégrer le Covid-19" dans la vie de personnages qui "avaient démarré des entreprises, essayaient désespérément d'avancer dans leur carrière", explique Dave Caplan, coproducteur de The Conners.

14h32 : Bonjour . Je vous signale les travaux de Sanofi, qui mène actuellement des essais de phase 2 sur plusieurs centaines de malades. Les résultats sont attendus début décembre, et une phase 3 sur plusieurs dizaines de milliers de patients pourrait ensuite débuter (publication en mai). Le cas échéant, ces vaccins devraient être produits en France, sur le site de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), explique France Bleu Paris.

15h42 : Bonjour franceinfo. Pouvez-vous nous informer sur l’avancée des recherches concernant les vaccins contre le Covid-19 en France ? Quelles sont les sociétés françaises ou avec une participation française qui sont proches d’aboutir ?

14h11 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Le groupe Moderna annonce que son vaccin candidat est efficace à 94,5%, en s'appuyant sur les premiers résultats intermédiaires de son essai clinique.


A la barre,Jonathann Daval a de nouveau affirmé être le seul impliqué dans le meurtre de sa femme, Alexia Daval. Dans ce dossier, la justice va tenter d'éclaircir les dernières zones d'ombre.


Les violences conjugales ont fait 142 310 victimes en 2019, soit une hausse de 16% par rapport à 2018, annonce le ministère de l'Intérieur.


La France devrait franchir ce soir la barre des 2 millions de cas de contamination au Covid-19, même si les derniers chiffres attestent d'une stabilisation de la situation.

13h41 : C'est une excellente nouvelle, mais comme de coutume, il convient d'être prudent après l'annonce de Moderna sur l'efficacité de son candidat vaccin. Comme le souligne l'épidémiologiste Dominique Costagliola, de l'institut Pierre-Louis d'épidémiologie, le groupe n'a pas encore communiqué toutes les données permettant à la communauté scientifique d'évaluer la solidité de ces résultats intermédiaires.

13h19 : Moderna souhaite soumettre une demande d'autorisation d'utilisation d'urgence à la Food and Drug Administration (FDA, autorité américaine) dans les "prochaines semaines".

13h37 : Le groupe Moderna explique dans son communiqué (en anglais) que ces résultats s'appuient sur une première analyse intermédiaire, dans le cadre de la phase 3 de l'essai clinique "COVE" (étude randomisée sur 30 000 participants au total). Sur les 95 premières personnes à développer des symptômes, 90 étaient dans le groupe placebo et 5 dans le groupe vacciné. L'ARNm-1273 est un vaccin à ARN, comme celui développé par Pfizer, qui nécessite deux doses.

13h16 : Le groupe Moderna annonce que son vaccin candidat est efficace à 94,5%, en s'appuyant sur les premiers résultats intermédiaires de son essai clinique.

12h24 : En France, une vingtaine de centres hospitaliers ont été sélectionnés pour tester la fiabilité des vaccins contre le Covid-19, dont le CHU de Saint-Etienne (Loire). Lancée début octobre par l'Inserm, la plateforme Covireivac a rapidement atteint son objectif de 25 000 volontaires. Mais le recrutement se poursuit car les chercheurs ont besoin de profils très variés.

FRANCEINFO

12h50 : "Au départ, les quantités [de vaccins] seront limitées et par conséquent les personnels soignants, les personnes âgées et celles à risque auront la priorité et nous espérons que cela va faire baisser le nombre de mort et permettre aux systèmes de santé de résister(...). Mais cela laissera encore beaucoup de champ au virus pour opérer."

Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, estime qu'un éventuel vaccin ne remplacerait pas les autres outils pour contenir la pandémie de Covid-19. Il insiste sur la nécessité de maintenir les tests, les mesures de quarantaine ou le suivi des cas contacts.

12h00 : A midi, voici un nouveau point sur l'actualité :

A l'ouverture de son procès devant la cour d'assises de la Haute-Saône, Jonathann Daval affirme une nouvelle fois être le seul impliqué dans le meurtre de sa femme, Alexia Daval. Dans ce dossier, la justice va tenter d'éclaircir les dernières zones d'ombre.


Les violences conjugales ont fait 142 310 victimes en 2019, soit une hausse de 16% par rapport à 2018, annonce le ministère de l'Intérieur.


La France devrait franchir ce soir la barre des 2 millions de cas de contamination au Covid-19, même si les derniers chiffres attestent d'une stabilisation de la situation. Ceux-ci suggèrent que la France a "passé un pic épidémique", estime Olivier Véran.

Lancement réussi.Trois astronautes américains et un japonais sont en chemin vers la Station spatiale internationale à bord d'une fusée SpaceX, le nouveau moyen de transport spatial de la Nasa après neuf ans de dépendance envers la Russie.

11h35 : Grey's Anatomy, The Good Doctor, This Is Us... Le Covid-19 et ses conséquences sur la vie quotidienne s'installent dans les fictions, en particulier les séries américaines, toujours très réactives. On vous en dit plus dans cet article.