Covid-19 : le gouvernement n'envisage pas de réouverture pour les bars, les cafés et les restaurants avant le 15 janvier

Jean Castex annoncera les décisions prises la semaine prochaine. Elles seront accompagnées d'un plan de soutien spécifique qui est en cours de préparation.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des restaurants fermés lors du reconfinement, le 11 novembre 2020. (LOÏCK GUELLEC / FRANCE BLEU ARMORIQUE)

Il n'y aura pas de réouverture des cafés, bars et restaurants d'ici la fin de l'année 2020, selon les informations de franceinfo recueillies de souces concordantes lundi 16 novembre, confirmant une information du Point. La date du 15 janvier 2021 pour la reprise d'activité de ces établissements est évoquée à Bercy, une date qui doit encore être confirmée de manière définitive. Contacté par France Télévisions, Matignon confirme qu’il sera compliqué de rouvrir les bars et restaurants avant les vacances de Noël, mais qu’au-delà, il est impossible de confirmer ou démentir une date. 

Le Premier ministre Jean Castex doit faire une annonce sur ce sujet la semaine prochaine. Elle va s'accompagner d'aides financières supplémentaires pour un secteur de l'hôtellerie-restauration déjà très fragilisé depuis le premier confinement. Un plan de soutien spécifique est en cours de préparation.

Des discussions quasi-quotidiennes

Le sujet, hautement sensible, fait d'ailleurs l'objet de nombreuses réunions et concertations tous azimuts quasi-quotidiennes avec les représentants du secteur, mais aussi entre les ministères et Matignon, selon les informations de franceinfo.

Les restaurateurs et les cafetiers ont l'intention de contester en justice la décision du gouvernement de fermer leurs établissements dans le cadre du reconfinement décidé pour faire face à la reprise de l'épidémie de Covid-19. L'Union des métiers des industries de l'hôtellerie (UMIH), le principal syndicat du secteur, l'a annoncé samedi 14 novembre.

Les discussions se poursuivent également autour de la réouverture des autres commerces dits "non essentiels". Les fédérations et les représentants du secteur demandent unanimement à pouvoir rouvrir à partir du vendredi 27 novembre, la date du fameux "black friday" ou au pire du samedi 28 novembre. Matignon prendra, là aussi, la décision.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.