Covid-19 : le gouvernement n'envisage pas de nouvelles restrictions à ce stade, alors qu'un Conseil de défense se réunit mercredi

Le gouvernement laisse le temps aux mesures annoncées vendredi par Jean Castex de s'installer avant toute nouvelle décision, mais n'exclut pas un nouveau tour de vis si cela s'avère nécessaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron (à gauche) et le Premier ministre Jean Castex lors du 14 juillet 2020 à Paris. Photo d'illustration. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP)

Il n'y a pas de nouveau tour de vis envisagé à ce stade par le gouvernement pour combattre l'épidémie de Covid-19, a appris franceinfo de source gouvernementale alors qu'un nouveau conseil de défense sanitaire se réunit dans la matinée du mercredi 3 février autour d'Emmanuel Macron à l'Élysée. Après les nouvelles restrictions annoncées vendredi par Jean Castex et à trois jours du début des vacances de février dans la zone A, le gouvernement semble attendre les effets de ce nouveau dispositif couplé au couvre-feu avant de se décider. 

La ligne a été résumée par le chef de l'État lui-même, dans un entretien surprise accordé mardi soir à TF1 : l'objectif est "d'avoir un pays le plus ouvert possible malgré le virus". Pour Emmanuel Macron, "ce n'est pas notre stratégie de vaccination qui permettra d'éviter à court terme un reconfinement ou non".

Un variant "surveillé de très près"

L'exécutif n'exclut pas de mettre en œuvre très vite de nouvelles mesures si cela s'avère nécessaire. Pour l'instant, il est "peu probable qu'il y ait une expression tonitruante" cette semaine, explique-t-on au sommet de l'État.

Le Conseil de défense sanitaire qui se réunit mercredi est un nouveau point d'étape, "avec des données plus précises sur le variant britannique toujours surveillé de très près", ajoute une source gouvernementale. Cette dernière estime qu'"il faut laisser les mesures annoncées vendredi s'installer", notamment la fermeture des plus gros centres commerciaux hors alimentaire, l'interdiction des déplacements à l'extérieur de l'Union européenne et vers l'Outre-Mer sauf motif impérieux.

"Tout peut basculer si les chiffres s'affolent"

"Emmanuel Macron veut toujours tout faire pour éviter un nouveau confinement", confirme un ministre prudent. "Pour l'instant, ça tient jusqu'aux vacances" qui débutent samedi pour la zone A "mais attention, tout peut basculer en quelques jours si les chiffres s'affolent" prévient le même membre du gouvernement.

Pour un conseiller au cœur du réacteur, cela veut dire que les règles peuvent changer pendant les vacances avec de nouvelles restrictions sur les déplacements, mais ceux qui sont partis en France ou en Europe pourront évidemment regagner leur domicile. Quant à un allongement des congés pour laisser les établissements scolaires fermés plus longtemps, cette hypothèse non plus n'est pas enterrée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.