Covid-19 : le gouvernement a-t-il vraiment écouté le Conseil scientifique ?

Depuis le début de la crise du Covid-19, le Conseil scientifique émet des avis à l'attention du gouvernement. Mais l'exécutif, qui a imposé le reconfinement de la population à compter du 30 octobre, n'en a pas toujours tenu compte.

Les avis du Conseil scientifique jalonnent, depuis le mois de mars, l'épidémie de Covid-19. Au cœur de l'été déjà, le 27 juillet, l'institution avait averti : "Il est hautement probable qu'une seconde vague épidémique apparaisse à l'automne ou l'hiver prochain." Quelques jours plus tôt, le 14 juillet, Emmanuel Macron avait affirmé que le gouvernement serait "prêt" en cas de deuxième vague.

Une réaction trop tardive ?

L'État n'est pas resté sans réaction, le port du masque a été généralisé. Le 9 septembre pourtant, le président du Conseil scientifique lance une alerte : "Le gouvernement va être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles, dans les huit à dix jours maximum." Il faut pourtant attendre la fin du mois pour que les bars et restaurants soient fermés dans certaines villes, puis le 14 octobre pour qu'un couvre-feu soit instauré dans certaines régions. Depuis le début de la crise, les choses ont donc été claires : le Conseil scientifique propose, le gouvernement dispose.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Jean Castex (au premier plan) et le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Marseille, le 24 octobre 2020.
Le Premier ministre Jean Castex (au premier plan) et le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Marseille, le 24 octobre 2020. (NICOLAS TUCAT / AFP)