Covid-19 : en Allemagne, "le pire reste à venir", estime Angela Merkel

L’Allemagne reste confinée jusqu'à la fin du mois de janvier au moins : la vague actuelle de coronavirus est plus violente que celle du mois de mars. Dimanche 10 janvier, le journaliste Laurent Desbonnets fait le point en direct de Berlin.

France 2

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé que le confinement serait prolongé en Allemagne jusqu’au 31 janvier et a prévenu que "le plus dur était à venir", dimanche 10 janvier. "Le record de décès a été battu : plus de 1 000 en un jour, la semaine dernière", explique le journaliste Laurent Desbonnets, en direct de Berlin. Proportionnellement à sa population, l’Allemagne enregistre deux fois plus de décès que la France et l’Italie, tandis que la vague actuelle de coronavirus est jugée pire que celle du mois de mars.

Le pays à cours de doses de vaccins

Beaucoup d’hôpitaux allemands disent manquer de personnel. "Si l’Allemagne s’en est bien sortie lors de la première vague, elle a tardé à reconfiner", ajoute le journaliste. Les écoles et les commerces dits non-essentiels sont fermés. Le pays a néanmoins réussi à vacciner 500 000 personnes déjà, "mais le pays se retrouve presque à cours de doses", conclut le correspondant.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande, Angela Merkel, le 5 janvier 2021 à Berlin (Allemagne).
La chancelière allemande, Angela Merkel, le 5 janvier 2021 à Berlin (Allemagne). (MICHAEL KAPPELER / AFP)