Coronavirus : après Barcelone, la ville de Figuères, en Catalogne, se reconfine

Seules les sorties "indispensables" sont autorisées, les rassemblements de plus de 10 personne sont interdits, les boites de nuit, les piscines ou encore les cinémas ferment pendant au moins quinze jours.

Figueres (Catalogne) en Espagne, avant la mise en place du reconfinement.
Figueres (Catalogne) en Espagne, avant la mise en place du reconfinement. (NICOLAS PARENT / MAXPPP)

Après Barcelone et sa première couronne métropolitaine (13 communes au total), les autorités espagnoles demandent aux habitants de Figuères et Vilafant, à 45 minutes de Perpignan (Pyrénées-Orientales), de ne pas quitter leur domicile sauf pour travailler ou faire des achats, rapporte France Bleu Roussillon, dimanche 19 juillet. La mesure concerne également les habitants de Saint Feliu de Llobregat plus au sud.

Le confinement est décidé pour 15 jours

"Il est recommandé de ne pas quitter la maison si ce n'est pas indispensable. Les réunions de plus de 10 personnes sont interdites", écrit la municipalité de Figuères,  dimanche sur son compte Twitter. C'est l'agence de la protection civile de Catalogne (Procicat) qui a approuvé la mesure destinée à freiner la propagation du coronavirus en Espagne. 

Il y a quelques jours, la ville de Figuères avait déjà décidé de fermer ses parcs pour contenir l'épidémie. Désormais, les rassemblements de plus de 10 personne sont interdits. Les boites de nuit, les piscines ou encore les cinémas ferment. Cette mesure est effective pour 15 jours.