Confinement : pourquoi le Pas-de-Calais et pas la Seine-Saint-Denis ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Confinement : pourquoi le Pas-de-Calais et pas la Seine-Saint-Denis ?
France 2
Article rédigé par
J-B Marteau, O.Longueval, M.Mouamma, E.Delbecque - France 2
France Télévisions

Les deux départements ont le même taux d’incidence : 406 cas positifs pour 100 000 habitants. Pourtant, le Pas-de-Calais devrait être reconfiné pour les quatre prochains week-ends. Explications. 

À Arras, dans le Pas-de-Calais, les fleuristes attendaient le week-end du 6 et 7 mars avec impatience, mais la fête des grands-mères devra sûrement être fêtée confinée. Cette occasion représente pourtant une part importante (15%) du chiffre d’affaires du mois pour Arnaud Lechantre, fleuriste dans le centre-ville. Alors que le taux d’incidence local, de 406 cas pour 100 000 habitants, est similaire à celui de la Seine-Saint-Denis, le même sort ne devrait pas être réservé aux deux départements.  

Le taux d’incidence n’est pas le seul critère 

Le maire (LR) du Touquet, Daniel Fasquelle, s’interroge : “il vaut mieux être sur la grande plage du Touquet plutôt que d’être agglutiné dans le métro à Paris, donc c’est une situation que je ne comprends pas”. La décision de confiner les quatre prochains week-ends en Pas-de-Calais devrait être annoncée jeudi 4 mars, à 18 heures, lors de la conférence de presse de Jean Castex. 

“Le taux d’incidence n’est pas le seul critère pris en compte, dit-on dans l’entourage du Premier ministre, la concertation avec les élus locaux a joué dans la balance, et il semble que ceux du Pas-de-Calais étaient beaucoup plus favorables à l’idée d’un confinement, ce qui n’était pas du tout le cas en Île-de-France. Deuxième argument : être confiné dans le Pas-de-Calais ou dans une cité de Seine-Saint-Denis, ce n’est pas la même chose”, résume le journaliste Jean-Baptiste Marteau, en direct de l’avenue de Ségur à Paris pour le 13 Heures de France 2. Un argument social qui aurait beaucoup compté dans la prise de décision. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.