Confinement le week-end : un mois après, l'heure du premier bilan pour Nice et Dunkerque

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Confinement week-end : l'heure du bilan pour Nice et Dunkerque
Article rédigé par
L.Benzaquen, C.Colnet, V.Llado, H.Smague, P.Feretti - franceinfo
France Télévisions

Fin février, un confinement le week-end était entré en vigueur à Nice, sur le littoral des Alpes-Maritimes et dans l'agglomération de Dunkerque (Nord). Un mois plus tard, l'heure du premier bilan a sonné.

Samedi 27 février, Nice et le littoral des Alpes-Maritimes débutaient leur premier week-end sous confinement local. Un mois après, la situation reste tendue dans le service de réanimation du CHU (Centre hospitalier universitaire) de la ville : 24 patients sont hospitalisés et nécessitent une vigilance de chaque instant. Toutefois, depuis une semaine, les admissions en réanimation baissent. Chaque matin, la cheffe du service recense les lits disponibles dans tous les hôpitaux des Alpes-Maritimes. Samedi 27 mars, les nouvelles sont encourageantes : 15 places se sont libérées.

Un taux d'incidence divisé par deux à Dunkerque

Dans les Alpes-Maritimes, confinées depuis un mois, le taux d'incidence du Covid-19 a baissé. Il s'élève désormais à 413 cas pour 100 000 habitants. Pour les Niçois, c'est la confirmation que leurs efforts payent. "Poursuivre un peu les efforts pour avoir un été tranquille, ça peut être nécessaire", admet un habitant. Dans l'agglomération de Dunkerque (Nord), elle aussi soumise à ces restrictions depuis fin février, le taux d'incidence a été divisé par deux en un mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.